Pas d’accusation pour la mort d’un homme devant être expulsé

Ottawa — La police de Calgary ne prévoit pas de déposer d’accusations relativement à la mort d’un homme survenue mardi à bord d’un avion à la suite d’une altercation avec deux agents de l’Agence des services frontaliers du Canada. L’homme de 49 ans, qui était en voie d’expulsion du pays, s’est retrouvé en détresse médicale. Son décès a été constaté une heure et demie plus tard à l’hôpital. Sa nationalité et son identité n’ont pas été dévoilées parce que ses proches, qui se trouvent à l’étranger, n’ont pas encore été contactés. Tout au plus sait-on que l’avion à bord duquel il se trouvait était à destination d’Amsterdam. La cause du décès n’a pas encore été déterminée. Selon la police, aucune arme n’a été utilisée lors de l’altercation. Les deux agents ont subi pour leur part des blessures mineures. L’enquête prendra un peu de temps, a averti un porte-parole de la police, car « l’avion a repris sa route et est parti. Nous n’avons pas eu l’occasion d’interroger les passagers immédiatement, alors cela crée un défi ».