Dernier hommage pour les victimes de Toronto

Peu de temps après avoir assisté aux funérailles de Reese Fallon, le premier ministre Justin Trudeau, ému, a tenté d’offrir un peu d’espoir aux proches.
Photo: Nathan Denette La Presse canadienne Peu de temps après avoir assisté aux funérailles de Reese Fallon, le premier ministre Justin Trudeau, ému, a tenté d’offrir un peu d’espoir aux proches.

Plusieurs dignitaires, dont le premier ministre Justin Trudeau et la vice-première ministre de l’Ontario, Christine Elliott, se sont rendus dans un salon funéraire de Toronto, lundi, où des proches rendaient hommage à Reese Fallon, la jeune femme de 18 ans tombée sous les balles d’un tireur, la semaine dernière, dans le quartier Greektown.

Un peu plus au nord, à Markham, les funérailles de la petite Julianna Kozis, âgée de 10 ans, étaient célébrées en toute intimité dans une église orthodoxe grecque. Reese Fallon et Julianna Kozis ont été inhumées par la suite lors de cérémonies privées.

Alors que la police maintenait une forte présence autour du salon funéraire, des adolescents se tenaient par la main et se serraient dans leurs bras avant d’aller faire leurs adieux à Reese Fallon, qui venait de terminer ses études collégiales. La jeune femme devait amorcer à l’automne des études en soins infirmiers à l’Université McMaster de Hamilton.

Peu de temps après avoir assisté aux funérailles de Reese Fallon, M. Trudeau, ému, a tenté d’offrir un peu d’espoir aux proches. Il a admis que la mort de ces deux jeunes gens avait ravivé le souvenir de son frère Michel, mort dans une avalanche il y a 20 ans, à l’âge de 23 ans.

« Je voulais juste dire à ces jeunes, et à tous ceux qui sont en deuil, que nos êtres chers, comme ces deux filles particulièrement extraordinaires et belles que nous avons perdues, seront avec nous pour toujours », a déclaré M. Trudeau après avoir déposé des fleurs sur un mémorial improvisé pour les victimes de l’attaque. 

La petite Julianna Kozis, que ses voisins ont décrite comme une enfant extravertie et athlétique, faisait une sortie en famille sur l’avenue Danforth lorsqu’elle a été prise dans la volée de balles tirées par Faisal Hussain, âgé de 29 ans. Reese Fallon a été tuée alors qu’elle passait une soirée avec des amis, notamment des jeunes libéraux. Le premier ministre a d’ailleurs souligné son implication politique et sociale, lundi. 

Notre responsabilité primordiale, en tant que gouvernement, c’est d’assurer la sécurité des citoyens


S’impliquer dans la communauté

« C’était une jeune femme qui était optimiste par rapport à l’avenir, mais aussi réaliste, dans le sens qu’elle savait qu’elle devait s’impliquer pour bâtir un monde meilleur, a-t-il dit. Et s’il y a un message aux jeunes qui l’ont connue, aux jeunes qui auraient voulu la connaître, c’est de s’impliquer et de prendre soin de sa communauté. »

Certains des amis de Reese Fallon, ainsi que le père de la petite Julianna Kozis, seraient au nombre des 13 personnes blessées dans la fusillade. Le tireur lui-même a été retrouvé mort peu de temps après avoir échangé des coups de feu avec deux policiers.

Une fontaine du mini-parc Alexandre-le-Grand, où certaines des victimes ont été abattues, a été inondée de fleurs, de bougies, d’animaux en peluche et d’autres souvenirs depuis la fusillade du 22 juillet. Des boîtes de craie ont été mises à la disposition des citoyens pour qu’ils laissent des messages d’amour et d’espoir.

M. Trudeau a aussi été interrogé par les journalistes sur ce que son gouvernement comptait faire pour éviter de tels drames. « Évidemment, on est en train de regarder toutes sortes d’options, a-t-il dit. Notre responsabilité primordiale, en tant que gouvernement, c’est d’assurer la sécurité des citoyens, et nous allons regarder différents moyens de le faire, d’assurer que d’autres communautés, d’autres familles ne souffrent pas. »