Tragédie de Lac-Mégantic: seulement 2 des 5 recommandations du BST appliquées

La vérification des systèmes de gestion de la sécurité des compagnies ferroviaires par le ministère des Transports est en cours, mais prend du temps.
Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir La vérification des systèmes de gestion de la sécurité des compagnies ferroviaires par le ministère des Transports est en cours, mais prend du temps.

Seulement deux des cinq recommandations formulées par le Bureau de la sécurité des transports (BST) ont été entièrement appliquées par l’industrie ferroviaire et le ministère fédéral des Transports cinq ans après la tragédie de Lac-Mégantic.

C’est le constat qu’a fait mercredi la présidente du BST, Kathleen Fox. Celle-ci estime notamment qu’une attention suffisante n’a pas été apportée aux moyens de défense physiques pour empêcher un mouvement involontaire des trains stationnés. Le BST a remarqué une augmentation de ce type de mouvements au cours des dernières années, qui n’ont toutefois pas eu de conséquences tragiques comme à Lac-Mégantic.

Quarante-sept personnes ont perdu la vie dans la nuit du 5 au 6 juillet 2013, lorsqu’un train transportant 7,7 millions de litres de pétrole brut s’est mis en mouvement et a déraillé à Lac-Mégantic. Les wagons s’étaient enflammés et avaient détruit le coeur du centre-ville de cette municipalité de moins de 6000 habitants.

Mme Fox note que les nouveaux wagons-citernes plus robustes pour le transport de liquides inflammables ne seront obligatoires qu’en 2025. Ils doivent remplacer les wagons-citernes de classe 111 à l’origine de la tragédie de Lac-Mégantic.

La vérification des systèmes de gestion de la sécurité des compagnies ferroviaires par le ministère des Transports est en cours, mais prend du temps.

Deux des cinq recommandations ont été appliquées assez rapidement par le ministère des Transports, soit le fait d’exiger des plans d’intervention d’urgence des compagnies ferroviaires qui transportent des hydrocarbures liquides et une surveillance accrue des compagnies ferroviaires pour le transport de matières dangereuses.