Trudeau et Macron font front commun

Le président français, Emmanuel Macron, a servi une leçon à Donald Trump alors qu’il se tenait, jeudi matin, aux côtés d’un Justin Trudeau beaucoup plus conciliant.
Photo: Ludovic Marin Agence France-Presse Le président français, Emmanuel Macron, a servi une leçon à Donald Trump alors qu’il se tenait, jeudi matin, aux côtés d’un Justin Trudeau beaucoup plus conciliant.

Ottawa — À la sortie d’une deuxième réunion en deux jours avec Justin Trudeau, le président français a parlé des « importants défis » qui se présentent au Sommet du G7.

« Il nous faudra défendre un multilatéralisme fort », a déclaré Emmanuel Macron alors que les deux hommes tenaient une conférence de presse dans le foyer de la Chambre des communes.

Les deux dirigeants se sont engagés à la mise sur pied du Fonds transatlantique, qui vise à investir un montant d’un peu plus de 120 millions de dollars dans des entreprises françaises et canadiennes qui souhaitent développer leurs activités dans l’autre continent.

Le premier ministre Trudeau et le président Macron ont aussi annoncé la signature de la Déclaration franco-canadienne sur l’intelligence artificielle. Cette déclaration fait appel à la création d’un groupe international d’étude sur l’intelligence artificielle composé d’experts gouvernementaux, de l’industrie et de la société civile.

Ce groupe aura pour mandat de devenir la référence mondiale sur les enjeux liés à l’intelligence artificielle, un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur sur l’ensemble des activités humaines et continuera à influencer de façon importante la croissance économique et le marché du travail.

Les deux leaders ont également établi le Plan d’action sur l’aide internationale et le développement durable, qui instaure un dialogue bilatéral périodique sur les questions d’aide internationale.

Un président isolé

MM. Trudeau et Macron ont par ailleurs profité de leur rencontre pour discuter de la façon de gérer le président américain Donald Trump lors du Sommet du G7.

Les retombées de l’imposition par M. Trump de tarifs sur l’acier et l’aluminium à ses partenaires du G7 ainsi que des désaccords plus généraux sur le commerce et les changements climatiques laissent présager des rencontres tendues vendredi, après l’arrivée du président américain au Sommet de Québec.

M. Trump aura des rencontres bilatérales séparées avec MM. Trudeau et Macron. Il fera également face à des questions sur les tarifs lors d’une réunion plus large des dirigeants du G7 sur l’état de l’économie mondiale, qui lancera le Sommet vendredi.

MM. Macron et Trudeau présentent un front uni avant le G7, le président français évoquant mercredi sur Twitter la « convergence » de son pays avec le Canada.

La Maison-Blanche a essayé de minimiser les différends avec le principal conseiller économique de M. Trump, qui a qualifié ces différends de simple querelle familiale.