Trudeau refuse de répliquer immédiatement aux tarifs sur l’acier et l’aluminium

M. Trudeau dit vouloir respecter la période de consultation de 30 jours prévue pour discuter de la proposition de son gouvernement.
Photo: Justin Tang La Presse canadienne M. Trudeau dit vouloir respecter la période de consultation de 30 jours prévue pour discuter de la proposition de son gouvernement.

Ottawa — Le premier ministre Justin Trudeau écarte l’idée d’imposer dès maintenant des tarifs douaniers sur l’acier et l’aluminium provenant des États-Unis, qui ont eux-mêmes taxé les métaux canadiens la semaine dernière.

M. Trudeau dit vouloir respecter la période de consultation de 30 jours prévue pour discuter de la proposition de son gouvernement, qui consisterait à imposer des tarifs sur des produits américains d’une valeur de 16,6 milliards $ en représailles à la décision de l’administration Trump d’imposer une surtaxe de 25 % sur les importations d’acier et de 10 % sur les importations d’aluminium.

Le gouvernement fédéral veut consulter les Canadiens avant d’imposer ces mesures, qui ne visent pas seulement l’acier et l’aluminium, mais aussi une grande variété de produits, allant du jus d’orange aux cartes à jouer, en passant par le papier hygiénique.

Au terme d’une rencontre avec le cabinet de M. Trudeau, le président de l’Association canadienne des producteurs d’acier, Joseph Galimberti, a indiqué qu’il avait exhorté le gouvernement à imposer immédiatement les tarifs douaniers sur les métaux, tout en poursuivant les consultations pour les autres produits.

M. Galimberti a fait valoir que l’acier américain était envoyé au Canada sans tarif supplémentaire, alors que l’acier canadien se fait imposer des taxes élevées lorsqu’il franchit la frontière.

Pendant la période des questions à la Chambre des communes, lundi, le chef conservateur Andrew Scheer a lui aussi demandé au premier ministre d’accélérer le processus.

M. Trudeau a toutefois affirmé qu’il tenait à mener ces consultations, tout en tentant de convaincre les Américains de reculer.