Peuples autochtones: le projet de loi de Roméo Saganash franchit une étape importante

Le député néodémocrate Roméo Saganash
Photo: Justin Tang La Presse canadienne Le député néodémocrate Roméo Saganash

Le député néodémocrate Roméo Saganash aura attendu deux ans avant que son projet de loi sur les droits des peuples autochtones soit adopté à la Chambre des communes.

Il a été adopté en troisième lecture avec l’appui des libéraux et devra maintenant cheminer au Sénat. Seuls les conservateurs ont voté contre.

Cette législation vise à harmoniser les lois canadiennes avec la Déclaration des peuples autochtones de l’Organisation des Nations unies (ONU).

La Déclaration avait été adoptée sans enthousiasme en 2010 par le gouvernement conservateur de Stephen Harper, qui lui avait d’abord opposé une résistance pendant trois ans.

Elle dresse une liste des droits individuels et collectifs des peuples autochtones et aborde de nombreuses questions comme les terres traditionnelles, l’autodétermination, l’identité, la langue et l’éducation. Ses 46 articles prônent notamment l’égalité et le respect.

Pour Roméo Saganash, c’est l’aboutissement du travail d’une vie. Il avait participé à la rédaction de la Déclaration à Genève qui a débuté en 1984 et qui a duré 23 ans.