La Russie montrée du doigt lors d'une réunion des ministres du G7 à Toronto

Accueillis par la ministre canadienne Chrystia Freeland (sur cette photo),  les ministres devraient notamment discuter de la guerre civile en Syrie et du conflit avec la Corée du Nord.
Photo: Chris Young Archives La Presse canadienne Accueillis par la ministre canadienne Chrystia Freeland (sur cette photo),  les ministres devraient notamment discuter de la guerre civile en Syrie et du conflit avec la Corée du Nord.

Ottawa — Les ministres des Affaires étrangères des pays du G7 se réunissent à Toronto dimanche et lundi.

Accueillis par la ministre canadienne Chrystia Freeland, ils devraient notamment discuter de la guerre civile en Syrie et du conflit avec la Corée du Nord.

Mais la Russie sera aussi au banc des accusés pour son attitude dans les conflits mondiaux.

Selon la ministre Freeland, très critique envers la Russie, le président russe Vladimir Poutine est à l’origine de plusieurs perturbations géopolitiques dans le monde.

Pour cette réunion, Mme Freeland a choisi le thème « Construire un monde plus pacifique et sécuritaire ».

Les ministres des Affaires étrangères profiteront de cette rencontre pour mettre la table en vue du sommet du G7, qui se tiendra en juin, à La Malbaie, dans Charlevoix.

Parallèlement, le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, sera aussi à Toronto pour rencontrer ses homologues des pays G7, qui doivent discuter de la menace terroriste.