Maxime Bernier annule la parution d’un livre critiquant son chef Andrew Scheer

Le député conservateur Maxime Bernier ne publiera pas le livre dans lequel il critique son chef.
Photo: Adrian Wyld Archives La Presse canadienne Le député conservateur Maxime Bernier ne publiera pas le livre dans lequel il critique son chef.

Maxime Bernier ne publiera pas le livre dans lequel il critique son chef.

Dans un chapitre qui restera donc inédit, le député conservateur affirmait qu’il s’est fait ravir la direction de son parti parce que Andrew Scheer a recruté de « faux conservateurs ». M. Bernier faisait ainsi référence aux nombreux agriculteurs qui ont voulu lui faire obstacle à cause de sa position contre le maintien de la gestion de l’offre.

Depuis que ces quelques pages ont été coulées dans les médias, le député de Beauce ne s’est pas expliqué publiquement.

Mercredi matin, à la réunion hebdomadaire de son caucus, la question a été soulevée. Certains de ses collègues lui ont réclamé des excuses tandis que d’autres maintenaient que la course à la direction s’était tenue dans les règles.

« Il faut qu’il s’excuse, a affirmé le sénateur conservateur Pierre-Hugues Boisvenu. Il faut qu’il s’excuse auprès des membres et auprès de ses collègues du caucus. »

« J’ai appuyé Andrew Scheer, a rappelé le député Alain Rayes. Je suis un vrai conservateur et les gens qui ont travaillé avec nous autres étaient de vrais conservateurs. »

Le député Jacques Gourde, l’un des deux élus québécois qui avaient donné leur appui à Maxime Bernier durant la course à la direction, a laissé entendre que les discussions du caucus avaient été corsées.

« Nous les conservateurs, on a l’habitude de laver notre linge sale en famille, mais je vous avouerai que pour certaines brassées, ça prend plus de savon », a-t-il imagé.

En début d’après-midi, mercredi, M. Bernier choisissait de rentrer dans les rangs.