La Russie doit expliquer «ces gestes inacceptables», dit Trudeau

Le premier ministre Justin Trudeau
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Le premier ministre Justin Trudeau

Ottawa — L’empoisonnement d’un ancien espion russe au Royaume-Uni est une « situation très grave » et la Russie doit expliquer « ces gestes inacceptables », a estimé jeudi le premier ministre Justin Trudeau, assurant Londres de « l’appui sans réserve » du Canada.

« L’engagement du Canada envers le Royaume-Uni est inébranlable », a déclaré dans un communiqué le chef du gouvernement canadien.

« Le Royaume-Uni peut compter sur l’appui sans réserve du Canada dans le cadre des efforts visant à exiger de la Russie qu’elle rende des comptes par rapport à ces gestes inacceptables et illégaux », a-t-il souligné.

« Nous travaillerons de près avec le Royaume-Uni et nos partenaires internationaux ainsi qu’au sein d’institutions internationales pour régler cette situation très grave », a noté le dirigeant libéral dans la foulée d’un avertissement lancé par l’OTAN à Moscou.

Si la Russie cherche la confrontation, « nous serons en mesure de défendre tous nos membres », a ainsi averti jeudi le secrétaire général de l’Alliance atlantique dont fait partie le Canada.

La déclaration de M. Trudeau fait suite à des prises de position similaires de sa ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland. L’ambassade de Russie à Ottawa avait réagi mercredi en déplorant un « soutien hâtif » malgré « des accusations infondées et inacceptables ».

L’ex-espion russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été victimes le 4 mars d’une attaque — avec un agent innervant militaire de fabrication russe selon Londres — à Salisbury, dans le sud-ouest de l’Angleterre.

Estimant la Russie « coupable », la Première ministre britannique Theresa May a annoncé mercredi l’expulsion de 23 diplomates et le gel des contacts bilatéraux avec la Russie. Il s’agit de la vague d’expulsion de diplomates russes par le Royaume-Uni la plus importante depuis la Guerre froide.