Les travailleurs étrangers mieux protégés

Une enveloppe de 194 millions sur cinq ans sera réservée dès l’année prochaine pour s’assurer que les droits des travailleurs étrangers sont mieux protégés. Ce montant prévoit notamment des inspections surprises sur leurs lieux de travail. Ces deux catégories migratoires regroupent des travailleurs qualifiés et peu qualifiés, ainsi que le volet agricole. Le ministère de l’Emploi et du Développement social sera chargé de créer un réseau d’organisations de soutien aux travailleurs temporaires qui subissent des abus de leurs employeurs.