Le Sénat donne son approbation finale à la modification de l’hymne national

Le défunt député libéral Mauril Bélanger, en mai 2016
Photo: Adrian Wyld La Presse canadienne Le défunt député libéral Mauril Bélanger, en mai 2016

Ottawa — Le Sénat a adopté le projet de loi qui vise à modifier la version anglaise du Ô Canada pour la rendre plus neutre en ce qui a trait au genre, réalisant ainsi les dernières volontés du défunt député libéral Mauril Bélanger.

L’approbation finale du Sénat va permettre de modifier la phrase de l’hymne national « in all thy sons command » pour une version plus inclusive : « in all of us command ».

La version actuelle fait référence « aux fils » du pays, alors que la nouvelle version fait référence à « nous tous », incluant tous les citoyens du Canada.

Il ne manque maintenant plus que la sanction royale pour que la démarche soit officialisée.

Mauril Bélanger a milité pour ce projet de loi durant plusieurs années, mais un sentiment d’urgence s’est installé lorsqu’il a reçu un diagnostic de sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Lou Gehrig, peu après les élections fédérales de 2015.

La Chambre des communes a donc adopté le projet de loi en juin 2016 en présence de M. Bélanger. Ce dernier est décédé quelques mois plus tard.

En raison de l’opposition du Parti conservateur, le projet de loi a été bloqué au Sénat, mais l’opposition a finalement lâché prise.

L’approbation finale du Sénat s’est faite par vote oral, mercredi, à la suite de deux votes sur des motions de procédure.

À la suite du vote sur le projet de loi, le bureau du sénateur conservateur Larry Smith a publié un communiqué, affirmant que les « sénateurs soi-disant indépendants » avaient coupé court aux débats en « utilisant des outils jamais appliqués auparavant par des sénateurs individuellement ».

« En guise de protestation contre ces actions illégitimes, le caucus conservateur au Sénat a refusé de participer à une série de votes ce soir (mercredi) », a dit par communiqué un porte-parole de M. Smith.

1 commentaire
  • Léonce Naud - Abonné 1 février 2018 08 h 24

    L'hymne national du Canada : volé aux Canadiens-français

    Le Chant National du Canada-français

    Ô Canada! Terre de nos aïeux,
    Ton front est ceint de fleurons glorieux!
    Car ton bras sait porter l'épée,
    Il sait porter la croix!
    Ton histoire est une épopée
    Des plus brillants exploits.
    Et ta valeur, de foi trempée,
    Protégera nos foyers et nos droits,
    Protégera nos foyers et nos droits.

    Sous l'oeil de Dieu, près du fleuve géant,
    Le Canadien grandit en espérant.
    Il est né d'une race fière,
    Béni fut son berceau.
    Le ciel a marqué sa carrière
    Dans ce monde nouveau.
    Toujours guidé par sa lumière,
    Il gardera l'honneur de son drapeau,
    Il gardera l'honneur de son drapeau.

    De son patron, précurseur du vrai Dieu,
    Il porte au front l'auréole de feu.
    Ennemi de la tyrannie
    Mais plein de loyauté,
    Il veut garder dans l'harmonie,
    Sa fière liberté;
    Et par l'effort de son génie,
    Sur notre sol asseoir la vérité,
    Sur notre sol asseoir la vérité.

    Amour sacré du trône et de l'autel,
    Remplis nos coeurs de ton souffle immortel!
    Parmi les races étrangères,
    Notre guide est la loi:
    Sachons être un peuple de frères,
    Sous le joug de la foi.
    Et répétons, comme nos pères,
    Le cri vainqueur: «Pour le Christ et le roi!»
    Le cri vainqueur: «Pour le Christ et le roi!»