Phénix connaît de nouveaux ratés sur la paie des Fêtes de fonctionnaires

Le gouvernement a indiqué qu’il pourrait en coûter jusqu’à 1 milliard $ pour stabiliser et réparer ce système de paie, conçu par IBM.
Photo: Ron Ward La Presse canadienne Le gouvernement a indiqué qu’il pourrait en coûter jusqu’à 1 milliard $ pour stabiliser et réparer ce système de paie, conçu par IBM.

Ottawa — En pleine période des Fêtes, certains fonctionnaires fédéraux risquent de subir de nouveaux ratés du système de paie Phénix, qui leur a causé des tas d’ennuis jusqu’ici.

Les responsables des services de la paie au sein de l’appareil fédéral ont été prévenus qu’ils devaient recevoir d’ici vendredi une liste d’employés qui ne recevraient pas la totalité de ce qui leur est dû, ou même qui ne seraient pas payés du tout.

De nouveaux problèmes ont été découverts dans le traitement de la dernière paie de l’année, celle du 27 décembre. Selon des responsables, certaines transactions insérées dans le système Phénix au début de novembre n’ont pas été traitées, ce qui a causé un nouvel arriéré dans la pile des dossiers problématiques.

Les Linklater, sous-ministre adjoint aux Services publics et à l’Approvisionnement, a transmis cette semaine une note aux responsables des services de la paie afin qu’ils contactent certains employés qui pourraient avoir besoin d’une aide financière d’urgence pendant le temps des Fêtes.

Selon le ministère, le nouveau problème, qui serait dû à une erreur humaine et à un pépin technique, a été résolu depuis, mais certains fonctionnaires ont quand même signalé des manques à gagner sur leur chèque de paie.

Le vérificateur général a révélé le mois dernier qu’environ 150 000 fonctionnaires fédéraux — soit près de la moitié de l’effectif — avaient été touchés par les ratés de Phénix. Plusieurs n’ont pas reçu ce qu’ils attendaient, d’autres ont trop reçu, mais certains n’ont rien reçu du tout.

Le gouvernement a indiqué qu’il pourrait en coûter jusqu’à 1 milliard $ pour stabiliser et réparer ce système de paie, conçu par IBM. Phénix avait été mis en place à l’origine pour moderniser le système de paie et réaliser des économies d’échelle. Depuis son implantation, en février 2016, il ne cesse de connaître des ratés.