Trudeau lance un appel à l’unité à la suite des récents «actes terroristes»

Le premier ministre Justin Trudeau (à droite), en compagnie de son homologue irlandais, Leo Varadkar, dimanche.
Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Le premier ministre Justin Trudeau (à droite), en compagnie de son homologue irlandais, Leo Varadkar, dimanche.

Les attentats commis au Burkina Faso et en Espagne, dans lesquels des Canadiens ont péri, « cherchent à diviser la communauté mondiale », a averti dimanche le premier ministre canadien Justin Trudeau à l’issue d’une rencontre bilatérale avec son homologue irlandais à Montréal.

« Ces actes terroristes sont odieux. Ils visent à diviser la communauté mondiale et à semer la discorde entre voisins en attisant la peur et la méfiance. Mais ces personnes lâches ne vont pas gagner », a déclaré le premier ministre canadien lors d’une conférence de presse conjointe avec Leo Varadkar.

« Nous allons continuer à faire ce que nous avons toujours fait, à nous montrer unis et encore plus forts face à la haine. Nous resterons fidèles à nos valeurs, des valeurs d’amour, d’acceptation et de la force créée par la diversité », a-t-il poursuivi.

Un peu plus tard dans la journée, les deux chefs de gouvernement ont marché côte à côte à l’occasion du défilé de la Fierté gaie de Montréal, où plusieurs milliers de personnes étaient rassemblées, pour la plupart costumées et grimées, pour célébrer les droits de la communauté LGBT.

Ayant abandonné la cravate et déboutonné sa chemise bleue claire pour l’occasion, Justin Trudeau a défilé avec d’autres ministres et responsables politiques canadiens sous un soleil radieux, saluant en souriant les Montréalais présents pour l’occasion et s’autorisant quelques égoportraits sollicités par des admirateurs.

Leo Varadkar, récemment devenu premier ministre d’Irlande après la démission de son prédécesseur Enda Kenny, est le premier chef de gouvernement étranger à défiler aux côtés d’un premier ministre canadien lors d’un défilé des fiertés homosexuelles au Canada. Leo Varadkar est également le premier chef de gouvernement irlandais ouvertement homosexuel.

« Je crois que partout dans le monde, le mouvement de la Fierté évolue en quelque chose qui dépasse la communauté LGBT. Il devient une célébration de la diversité en tant que force dans la communauté et à travers la société », a-t-il déclaré à cette occasion.