Chefferie du NPD: Guy Caron est candidat

Guy Caron a été élu député de la région de Rimouski en 2011, puis réélu aux élections de 2015.
Photo: Adrian Wyld La Presse canadienne Guy Caron a été élu député de la région de Rimouski en 2011, puis réélu aux élections de 2015.

Au tour du Québécois Guy Caron de se lancer dans la course à la chefferie du NPD. Le député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques a confirmé, lundi matin à Gatineau, qu’il briguerait la succession de Thomas Mulcair.

Économiste de formation, M. Caron compte faire du sort économique du Canada une part importante de sa campagne. Les deux plus grands défis du XXIe siècle seront « la lutte contre l’inégalité des revenus et la lutte contre les changements climatiques », a-t-il argué, dans son discours de lancement. D’entrée de jeu, il a promis lundi matin « la création d’un revenu de base afin que tous les Canadiens, peu importe où ils se trouvent, puissent atteindre le seuil de faible revenu et ne plus avoir à s’inquiéter de leurs besoins de base ».

Guy Caron a été élu député de la région de Rimouski en 2011, puis réélu aux élections de 2015.

Il rejoint dans l’arène ses collègues Peter Julian, député bilingue de Colombie-Britannique, et Charlie Angus, député anglophone du nord de l’Ontario qui a quant à lui confirmé sa candidature dimanche.

Les aspirants-chefs du NPD participeront à un premier débat le 12 mars, à Ottawa. Le chef adjoint du NPD ontarien, Jagmeet Singh, est toujours en réflexion, tout comme la députée manitobaine Niki Ashton. Les néodémocrates choisiront leur prochain chef en octobre.