Le dossier Azizi rebondit aux Communes

La question du sort réservé à la militante iranienne Roghayeh Azizi Mirmahaleh — menacée d’expulsion et arrêtée mardi parce qu’on craignait qu’elle ne quitte pas le pays de son propre chef — était sur toutes les lèvres à la Chambre des communes mercredi. Plusieurs députés de l’opposition de même que le ministre libéral Marc Garneau ont demandé au ministre de l’Immigration, Ahmed Hussen, d’intervenir en faveur de la dame âgée, dont le statut de réfugié a été refusé en raison de liens avec les moudjahidines, jadis considérés comme un groupe terroriste par le Canada. Le sursis demandé par la famille de Mme Azizi doit être étudié jeudi matin en Cour fédérale.