À Washington, Trudeau et Trump insistent sur leurs points communs

Justin Trudeau et Donald Trump ont tous deux insisté sur la «relation exceptionnelle» qui unit les deux pays.
Photo: Mandel Ngan Agence France-Presse Justin Trudeau et Donald Trump ont tous deux insisté sur la «relation exceptionnelle» qui unit les deux pays.

Washington — Le premier ministre canadien Justin Trudeau et le président américain Donald Trump ont insisté sur la « relation exceptionnelle » qui unit les deux pays, lors d’un point de presse commun à Washington, lundi, rappelant l’importance de leur relation commerciale, qui est bénéfique d’un côté comme de l’autre de la frontière.

M. Trudeau a rappelé que le Canada est un marché étranger essentiel pour quelque 35 États américains, alors que des biens d’une valeur de plus de 2 milliards $ passent à travers la frontière chaque jour.

Justin Trudeau et son équipe s’étaient rendus à cette rencontre avec un objectif précis : s’assurer que le Canada ne fasse pas les frais des mesures protectionnistes du nouveau président des États-Unis, qui a souvent manifesté son désir de renégocier l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA).

Photo: Mandel Ngan Agence France-Presse Il s’agissait de la première rencontre entre le premier ministre Trudeau et le président Trump.
Interrogé à ce sujet lors du point de presse, M. Trump a semblé indiquer vouloir apporter quelques modifications à l’ALÉNA, mais a surtout parlé des relations commerciales entre les États-Unis et le Mexique, qu’il juge inéquitables.

La question de l’immigration et de la sécurité à la frontière a également été soulevée, les deux leaders n’ayant pas caché que leurs points de vue différaient à ce sujet.

Justin Trudeau a rappelé que les Canadiens et les Américains ont longtemps collaboré et travaillé ensemble, en plus de lutter côte à côte dans certains conflits mondiaux, mais qu’il y a également eu des moments où ils ont adopté des approches différentes, toujours « de façon ferme et respectueuse ». La dernière chose à laquelle s’attendent les Canadiens est de voir leur premier ministre se rendre dans un autre pays pour lui faire la leçon, a-t-il ajouté, refusant ainsi de critiquer le décret anti-immigration signé par Donald Trump à la fin janvier, qui a depuis été suspendu par les tribunaux.

Il s’agissait de la première rencontre entre le premier ministre Trudeau et le président Trump.

Plus tôt dans la journée, MM. Trudeau et Trump avaient souri devant les caméras, puis échangé une poignée de main avant d’entrer dans la Maison-Blanche. Le scénario s’était ensuite répété à l’intérieur du Bureau ovale.

« Je suis très honoré d’être ici avec le premier ministre Trudeau », avait déclaré M. Trump pendant une brève séance de photos avant le début des tables rondes prévues au courant de la journée.

« Son père, je le connaissais et le respectais grandement. Et il m’a donné une photo de moi et de votre père [Pierre Elliott Trudeau]. »

La photo a été prise en 1981 lors d’une cérémonie à New York, où M. Trudeau père avait été honoré en tant qu’« exemple d’excellence dans la société », selon la Maison-Blanche.

MM. Trudeau et Trump ont aussi assisté à des rencontres privées et un dîner d’affaires avant la conférence de presse commune.

Le premier ministre canadien est accompagné à Washington de plusieurs membres de son cabinet, notamment les ministres des Affaires étrangères Chrystia Freeland, de la Défense Harjit Sajjan, de la Sécurité publique Ralph Goodale et des Finances Bill Morneau.

1 commentaire
  • Yvon Bureau - Abonné 13 février 2017 20 h 13

    Protéger notre Eau potable

    Celle de nos Grands lacs, de nos rivières.
    Celle de notre Fleuve St-Laurent ...

    Gardons nous à une sage et à une saine distance de ce Président.