Aide à mourir: nouveaux mandats

Ottawa — Le gouvernement fédéral donne suite à sa promesse de prolonger la discussion sur l’aide médicale à mourir. Il a mandaté mardi le Conseil des académies canadiennes (CAC) pour effectuer trois examens indépendants sur autant de questions en suspens : les demandes d’aide à mourir provenant de mineurs matures, les demandes anticipées et les demandes formulées par des gens dont la maladie mentale est le seul problème de santé. Ces trois questions épineuses avaient été soulevées pendant le déchirant débat sur l’aide médicale à mourir l’hiver dernier, mais elles n’avaient pas été tranchées par le gouvernement. Le CAC a jusqu’en décembre 2018 pour réaliser les trois examens, qui seront alors rendus publics.

À voir en vidéo