La conservatrice Leitch victime d’une menace

Kellie Leitch
Photo: Andrew Vaughan La Presse canadienne Kellie Leitch

Creemore — La candidate à la direction du Parti conservateur du Canada Kellie Leitch croit qu’elle a été victime d’une tentative d’introduction par effraction à sa résidence de Creemore, en Ontario.

Son absence inattendue lors du débat des candidats, dimanche, avait été très remarquée.

Dans un communiqué publié dimanche soir, la députée de Simcoe-Grey explique qu’un bénévole de son association de comté l’avait prévenue que quelqu’un offrait sur Internet de révéler son adresse personnelle à quiconque voudrait lui causer du tort. La police provinciale de l’Ontario a été avertie de cette « menace » vendredi soir.

Dans la nuit de samedi, le système d’alarme chez la députée s’est déclenché et lorsque les policiers sont arrivés, la lumière du garage avait été éteinte alors qu’elle était allumée un peu plus tôt.

Mme Leitch soutient que son équipe a rehaussé la sécurité à sa résidence et autour de sa personne, à ses frais.

Test de valeurs canadiennes

Sa candidature se situe à droite du spectre conservateur, et des adversaires ont même soutenu qu’elle tentait d’importer au Canada des techniques de division à la Donald Trump. C’est aussi elle qui a proposé de faire passer un test de « valeurs canadiennes » à ceux qui voudraient immigrer au Canada.

Mme Leitch a affirmé sur les ondes de CTV que son enthousiasme pour le président désigné Donald Trump ne faisait pas d’elle une raciste.