Le Bloc veut qu’un comité parlementaire convoque le ministre Navdeep Bains

Le ministre fédéral de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne Le ministre fédéral de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains

Ottawa — Le Bloc québécois voudrait mettre un autre ministre sur la sellette à cause de la vente de Rona.

Le député bloquiste Xavier Barsalou-Duval demande à ses collègues qui siègent à un comité parlementaire de convoquer le ministre fédéral de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains.

Selon le député, le ministre fédéral a donné peu d’explications en mai dernier lorsqu’il a autorisé la vente de Rona, en pleine tourmente politique à Québec.

Depuis, la tourmente a emporté le ministre québécois Jacques Daoust.

« La population est inquiète et on a besoin d’en savoir plus. […] Le processus décisionnel du ministre [Bains] n’est pas clair. Il y a peut-être des ajustements à y apporter, mais il faut avant tout savoir comment il fonctionne pour être rassuré », a déclaré le député Barsalou-Duval dans un communiqué diffusé mardi.

Pierre Ouellet souhaite être entendu

Pendant ce temps, à Québec, des députés voudraient convoquer M. Daoust ainsi que son ancien chef de cabinet Pierre Ouellet en commission parlementaire.

Dans une lettre adressée au président de la Commission de l’économie et du travail, ce dernier affirme qu’il souhaite être entendu afin de « rectifier les faits ».

Interrogé à ce sujet mardi, le premier ministre Philippe Couillard a pris ses distances.

« J’ai dit que les parlementaires pouvaient se prononcer sur la façon dont ils voulaient conduire leurs débats », a insisté M. Couillard lors d’un point de presse à Saint-Jérôme, mardi matin. « Ce que j’ai dit, et je le répète, c’est que ce dossier-là est complété. La transaction a eu lieu. Les gens sont au travail [...] C’est une transaction consensuelle », a-t-il dit.

2 commentaires
  • Marielle Lemaire - Abonnée 24 août 2016 07 h 23

    Où est madame Anglade?

    Pour Monsieur Couillard le dossier est fermé... Passons à d'autres choses plus importantes. Vive la transparence!

  • Jean-Pierre Grisé - Abonné 24 août 2016 08 h 30

    N'a-t-on pas l'impression

    que Couillard ment et se cache derriere la derniere phrase du texte,ce fossoyeur du Québec.Encore un peu de temps et on saura tout sur ses magouilles,reste que nous les payeurs de taxes n'auront aucun recours contre les fautifs et voguera la galere encore longtemps.