Autopsie d’une bousculade

En s’excusant jeudi, le premier ministre Justin Trudeau a bien pris soin de souligner que rien ne pouvait justifier son comportement de la veille. Il n’en reste pas moins que certains détails de l’événement permettent de mieux le comprendre.

La bousculade s’est produite vers 18 h, alors que les députés s’apprêtaient à voter sur une motion, pourfendue par l’opposition, limitant le débat consacré au projet de loi sur l’aide médicale à mourir. Les cloches informant les élus de la tenue d’un vote avaient cessé de sonner et les députés auraient dû se trouver dans leur siège.

Avant un vote, le whip du gouvernement et celui de l’opposition officielle doivent remonter l’allée centrale de la Chambre, chacun du côté attribué à leurs troupes, pour s’incliner devant le président et l’un devant l’autre. Au moment des faits, le libéral Andrew Leslie avait déjà achevé sa marche et attendait son vis-à-vis conservateur, Gordon Brown, qui était derrière un attroupement néodémocrate bloquant l’allée.

Obstruction volontaire ?

L’enregistrement montre le néodémocrate David Christopherson qui discute avec son chef, Thomas Mulcair, se balance de gauche à droite, bloquant ainsi la voie à M. Brown. Tout le monde rigole, y compris Ruth Ellen Brosseau. Le NPD a-t-il volontairement bloqué la voie pour retarder le vote ?

« De ce que j’ai vu, c’étaient des gens qui discutaient avec Gordon Brown. D’où je me trouvais, j’ai vu qu’il n’y avait pas d’empêchement », a soutenu le leader néodémocrate en Chambre, Peter Julian. En coulisses, des stratèges du parti ont confié à certains journalistes que les députés avaient bloqué le chemin « par jeu ». La chef du Parti vert, Elizabeth May, acquiesce, bien qu’elle estime que cela n’excuse pas le geste de M. Trudeau. « Je ne dirai pas quel député ou quel parti, mais soudainement, ils ont réalisé que s’ils continuaient à parler au milieu de l’allée pour environ trois minutes, ils ne seraient pas capables de se rendre au vote. »

Le chef par intérim du Bloc québécois, Rhéal Fortin, déplore les événements. « Ce que les députés du NPD ont fait, de bloquer l’allée, je ne peux pas dire que je suis d’accord avec ça. Je pense que ça ne se fait pas. »

Peter Julian estime que ces considérations ne sont pas pertinentes puisque le whip libéral aurait pu demander le vote en l’absence de son vis-à-vis. Andrew Leslie affirme qu’il le savait, mais voulait attendre. « Il était un collègue et il n’était pas là. »

7 commentaires
  • Catherine-Andrée Bouchard - Abonnée 20 mai 2016 01 h 57

    Une grosse garderie...

    Ça bloque le passage par jeu, ça se chamaille...

    Une chance que personne n'a saigné du nez, Justin sinon aurait passé 10 minutes en isolement sur le " tapis-colère"...

  • Loraine King - Abonnée 20 mai 2016 05 h 10

    Pas l'Ulster

    Bloquer le passage comme on le fait aux catholiques dans certaines rues de Belfast. Et on ne se sent même pas une petite gêne à le faire. Ces néodémocrates devraient avoir la maturité de s'excuser.

    • Raymond Labelle - Abonné 20 mai 2016 11 h 54

      En lisant cet article, on voit qu'il y avait quelques circonstances atténuantes au comportement de JT. Il est intéressant de noter que JT n'a pas invoqué ces circonstances pour se justifier lorsqu'il s'est excusé. Ça montre une certaine grandeur.

  • Hélène Gervais - Abonnée 20 mai 2016 07 h 06

    Allez-vous en revenir....

    à la fin de cette bousculade? Je comprends que le NPD et le PCC vont en faire des brioches (oups des gorges chaudes) le plus longtemps possible, mais franchement, revenez-en. Les canadiens n'ont pas élu des enfants, qui seraient peut-être plus matures, mais des adultes, alors s.v.p. passez à autre chose.

    • Raymond Labelle - Abonné 20 mai 2016 11 h 03

      Oui, il faut en revenir, mais on remercie quand même la journaliste de nous avoir apporté des éléments qui nous éclairent quant à la compréhension de l'événement.

  • Maryse Veilleux - Abonnée 20 mai 2016 08 h 22

    Ça confirme...

    ça confirme ce que la scène laissait planer par le mouvement de foule...

  • Pierre Desautels - Abonné 20 mai 2016 09 h 45

    Franchement...


    Totalement ridicule. Le whip Leslie avait beaucoup de place pour contourner ce "blocus" ...