Ottawa présentera un projet de loi mardi

Justin Trudeau a reçu lundi un prix qui porte le nom de Laurent McCutcheon (à droite), un militant pour les droits homosexuels.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Justin Trudeau a reçu lundi un prix qui porte le nom de Laurent McCutcheon (à droite), un militant pour les droits homosexuels.

Le premier ministre Justin Trudeau a révélé qu’un projet de loi pour étendre les protections des droits de la personne aux Canadiens transgenres sera à l’ordre du jour, ce mardi, à la Chambre des communes.

M. Trudeau a confirmé la nouvelle à Montréal, lundi, alors qu’il a reçu un prix qui porte le nom de Laurent McCutcheon, un militant pour les droits homosexuels.

Mardi est la Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie.

« Nous devons continuer de demander la vraie égalité, a déclaré le premier ministre. Nous devons poursuivre l’héritage de ceux qui se sont battus pour la justice en étant audacieux et ambitieux dans nos actions et nous devons travailler de manière diligente pour réduire l’écart entre nos principes et la réalité. »

« C’est le temps de passer à l’action », a-t-il poursuivi.

Le député de la circonscription montréalaise de Papineau croit que le Canada doit en faire plus pour lutter contre l’homophobie et la transphobie, mentionnant que les hommes homosexuels ne peuvent toujours pas donner de sang. Il a aussi fait référence à l’attaque haineuse dont ont récemment été victimes deux hommes « en raison de l’amour qu’ils démontraient l’un pour l’autre » sur la place Simon-Valois, dans le quartier Hochelaga, à Montréal.

« S’aimer n’est pas un crime, a-t-il fait valoir. Pas aux yeux de la grande majorité des Canadiens, ni aux yeux de notre gouvernement et surtout pas aux yeux de la loi. Malheureusement, l’histoire de ces deux hommes ne constitue pas un cas isolé. Ça arrive encore trop souvent, même en 2016 », a déclaré M. Trudeau.

« Nous avons tous travaillé beaucoup trop fort pour nous arrêter ici. Trop fort pour nous contenter des progrès réalisés. »

M. Trudeau a aussi profité de l’occasion pour indiquer qu’il allait participer au défilé de la fierté gai, cet été, « ce qui fait partie de mon horaire estival habituel, mais qui sera une première pour un premier ministre [fédéral] ».

Il a aussi pris le temps de mentionner son père, l’ancien premier ministre Pierre Elliott Trudeau, qui a reçu le même honneur à titre posthume en 2005 et qui a été responsable de la décriminalisation de l’homosexualité au Canada.

Les tentatives précédentes de faire adopter des lois concernant les personnes transgenres ont échoué.