Aide à mourir: les députés libéraux libres de voter

Photo: Manon Allard / Getty Images

Devant le tollé suscité à l’intérieur de son caucus, le gouvernement Trudeau se résigne à ne pas imposer la ligne de parti à tous ses députés dans l’épineux dossier de l’aide médicale à mourir. Les députés libéraux pourront finalement voter comme ils le souhaitent, sauf pour les membres du Conseil des ministres, selon Radio-Canada. En février, le leader en chambre Dominic LeBlanc en avait étonné plusieurs, dans la députation libérale, en annonçant que celle-ci devrait voter à l’unisson pour le projet de loi sur l’aide médicale à mourir, qui doit être présenté jeudi à Ottawa.

1 commentaire
  • Yvon Bureau - Abonné 14 avril 2016 10 h 23

    Avant de voter, avec coeur et esprit ouverts,

    il est bon aux députés de se rappeler que ce sont d'abord et avant tout aux personnes en fin de vie d'être, éclairées, libres de voter pour leurs manières de terminer leur vie.

    Libres, bien sûr, seront les députés. SEULEMENT en sachant que plus de 80% de la population canadienne est en faveur de l'aide médicale à mourir, et cela depuis longtemps. Sachant aussi que la grande majorité de la population est en faveur de l'insertion de la demande de l'AMAM dans les Directives médicales anticipées.

    Sachant aussi que toute personne en fin de vie, peu importe son âge, a droit d'être écoutée et entendue à sa façon, a droit à un mourir avec le moins de douleurs et de souffrances possible.

    Sachant aussi que le travail interdisciplinaire sera des plus nécessaires pour des interventions cliniques sécuritaires et respectueuses de tout et chacun.

    Ce n'est pas madame X ou monsieur X qui vote, c'est la personne députée, représentant sa population. Plus de 80% ... Énorme!

    Aux députés, voici une invitation à vous tenir à une saine distance des farouches opposants-imposants-voulant-imposer, des provie à tout prix, des apôtres du mourir infini naturel.

    Avant de voter, sage de nous rappeler que le droit à la vie, selon la CSC, n'oblige plus de vivre à tout prix.

    Dans certains cas, vive les 4M : Mourir Moins Mourir Mieux.

    Terminer sa vie, écouté et entendu, respecté jusqu'à sa fin. Je vote pour tout cela !