Jean Chrétien approuve les déficits

Jean Chrétien était de passage à Ottawa mardi.
Photo: Adrian Wyld La Presse canadienne Jean Chrétien était de passage à Ottawa mardi.

Ottawa — L’ancien premier ministre Jean Chrétien endosse complètement les budgets déficitaires qu’envisage l’administration de Justin Trudeau. En période de morosité, il faut dépenser plus, dit-il.

« Le leadership en politique, c’est de créer une atmosphère dans le pays. Le premier ministre ne peut pas régler tout. Quand bien même il voudrait, il peut pas. Alors il crée la bonne atmosphère. Quand les gens sont heureux, sont ouverts, sont fiers, comme on l’est en ce moment, la performance… Quand on est préoccupés et qu’on a peur, on ne dépense pas. L’économie a besoin du monde qui a du fun et qui s’achète des autos. »

M. Chrétien a même affirmé que c’est lui qui a suggéré à Justin Trudeau de promettre des déficits. « Je lui ai écrit un mémo avant la campagne électorale. » Il ne faut pas craindre les déficits libéraux, dit-il. « Nous, les libéraux, avons prouvé que nous pouvons équilibrer le budget quand c’est nécessaire. On l’a fait. Mais des fois, on a besoin de déficits. On ne paye pas sa maison en argent comptant. »

À voir en vidéo