Kathleen Wynne promet de changer les règles de financement dès ce printemps

Toronto — La première ministre ontarienne Kathleen Wynne veut désamorcer la controverse au sujet des règles de financement politique en promettant une loi ce printemps pour réformer le système.

Les progressistes-conservateurs et les néodémocrates ont utilisé la période de questions au complet pour attaquer les libéraux, qui ont organisé des soupers dispendieux et exclusifs afin de récolter des fonds, ainsi que des réceptions pour des lobbyistes.

Le chef du Parti conservateur Patrick Brown a dit que l’imposition de quotas de financement force les ministres du cabinet à se tourner vers des lobbyistes et des groupes qui ont des dossiers actifs dans leurs ministères.

Mme Wynne a répondu en disant que la promesse qu’elle avait faite la semaine dernière de présenter des changements aux règles de financement cet automne serait devancée au printemps.

Elle a déclaré à la législature que l’Ontario suivrait l’exemple du fédéral et interdirait les dons d’entreprises et des syndicats aux partis politiques.

Mme Wynne a aussi accepté de rencontrer cette semaine les deux chefs d’opposition au sujet des changements proposés.

« Je crois que tous, dans cette législature, sont d’accord sur le fait qu’il est nécessaire d’amasser des fonds dans le but de faire des campagnes électorales, a-t-elle dit. Mon expérience avec le financement est que plusieurs de ceux qui donnent de l’argent à un parti donnent en fait de l’argent à tous les partis. »

1 commentaire
  • - Inscrit 5 avril 2016 13 h 44

    La presse canadian : belle bande d’hypocrites !

    Après avoir fait leur choux gras de la corruption au Québec, voilà-t-il pas que nos moralisateurs du Canada anglais, maintenant que la chose est mise au jour, poussent leurs cris d’orfraie : « éthiquement déplorable. » « une pratique répugnante »; « aux confins de cette légalité »; «un problème éthique immense »; un « vacuum moral », un «système [qui] transforme les donateurs en clients » … etc., etc., etc.

    Belle bande d’hypocrites! Comme s’ils venaient d’apprendre tout ça, eux qui n’ont jamais quitté du regard la politique de leur propre patelin !