Leitao a l’œil sur les infrastructures et la santé

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao
Photo: Jacques Nadeau le Devoir Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao, a bien hâte de lire les détails du budget de son homologue fédéral portant sur les infrastructures ainsi que les transferts en santé.

Celui-ci a dit souhaiter lundi que la promesse d’Ottawa d’augmenter les investissements dans les infrastructures se concrétise rapidement et que les provinces puissent gérer les sommes selon leurs propres critères.

Sur 10 ans, le gouvernement Trudeau s’est engagé à ce que les dépenses en infrastructures passent de 65 à 125 milliards $.

Sans avoir fourni de demandes « spécifiques » au gouvernement Trudeau, le ministre québécois des Finances espère également avoir « plus de clarté » sur la nouvelle formule visant à calculer les transferts en santé.

Augmentation indexée

À compter de 2016-2017, en vertu des règles fixées par le gouvernement de Stephen Harper, l’augmentation annuelle du Transfert canadien en matière de santé deviendra indexée à la croissance du produit intérieur brut, avec un plancher de 3 %.

M. Leitao souhaite que le calcul ne se base pas uniquement sur le nombre d’habitants, comme c’est actuellement le cas, mais qu’il tienne compte de la réalité démographique des provinces, comme celle du Québec, où la population est plus âgée.

Le ministre québécois des Finances a fait part de ses attentes à l’égard du budget fédéral à l’occasion d’un discours devant quelque 400 personnes réunies par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM).

Pour l’occasion, M. Leitao est revenu sur les grandes orientations de son troisième budget, déposé la semaine dernière.