Les ministres de la Santé veulent parler d’argent

Victoria — Les provinces et les territoires souhaitent que le gouvernement fédéral couvre jusqu’à au moins 25% leurs dépenses en matière de soins de santé.

Le ministre de la Santé de la Colombie-Britannique, Terry Lake, a tenu ces propos alors qu’il se préparait avec ses homologues à rencontrer, jeudi, la ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott, à Vancouver. Mme Philpott avait déjà laissé entendre qu’elle voulait plutôt s’attarder à la manière de dépenser les sommes en santé de manière plus efficace.

M. Lake croit que la rencontre fédérale-provinciale de deux jours qui s’ouvrait mercredi pourrait ouvrir la voie à de nouvelles ententes, l’automne prochain, sur le mode de financement ou les politiques en matière de médicaments.

Signe possible de ce réchauffement, Mme Philpott avait annoncé mardi, à la veille de la rencontre de Vancouver, qu’Ottawa se joint au programme d’achats groupés de médicaments sur ordonnance, mis sur pied par les provinces et territoires afin de réduire leurs coûts.

Selon Ottawa, l’Alliance pancanadienne pharmaceutique a permis d’économiser plus de 490 millions par année. Le gouvernement fédéral administre le régime d’assurance médicaments — dont le budget atteignait 630 millions en 2014 — pour les militaires, les anciens combattants, la Gendarmerie royale du Canada, les Premières Nations, les détenus et les demandeurs d’asile.

À voir en vidéo