Ottawa salue l’accord pour un gouvernement d’unité nationale en Libye

Le chef de la diplomatie canadienne, Stéphane Dion
Photo: Annik MH De Carufel Le Devoir Le chef de la diplomatie canadienne, Stéphane Dion
Le chef de la diplomatie canadienne Stéphane Dion a jugé « prometteuse » samedi la conclusion au Maroc d’un accord pour un gouvernement d’unité nationale en Libye, tout en soulignant que celui-ci serait confronté à des « difficultés d’envergure ».

« Nous saluons la détermination et le leadership des signataires libyens, ainsi que le rôle essentiel des Nations Unies en tant que médiateur dans ce dossier »
, a déclaré M. Dion dans un communiqué.

Soulignant que le Canada « considère cet accord comme une étape prometteuse en vue de restaurer l’unité et la démocratie en Libye », le ministre a noté que « le nouveau gouvernement d’unité nationale sera confronté à un grand nombre de difficultés d’envergure ».

« Sa réussite repose non seulement sur l’appui de la communauté internationale, mais également sur l’engagement de tous les intervenants libyens », a-t-il ajouté.

Des députés et des hommes politiques libyens ont signé jeudi au Maroc un accord parrainé par l’ONU prévoyant un gouvernement d’union nationale pour sortir le pays du chaos, malgré l’objection des deux Parlements rivaux qui l’ont rejeté d’avance.

À voir en vidéo