Une cérémonie commémore le décès de l’adjudant Vincent

L'adjudant Patrice Vincent
Photo: La Presse canadienne L'adjudant Patrice Vincent

Des militaires, d’anciens combattants et des citoyens se sont joints mardi à la famille de l’adjudant Patrice Vincent pour honorer la mémoire de ce soldat happé mortellement par Martin Couture-Rouleau il y a exactement un an.

La cérémonie organisée par la filiale locale de la Légion royale canadienne a eu lieu à Saint-Jean-sur-Richelieu, tout près de l’endroit où le militaire canadien a perdu la vie. Le 20 octobre 2014, Martin Couture-Rouleau, récemment converti à l’islam, a foncé avec sa voiture sur trois militaires, tuant l’adjudant Vincent et blessant un de ses collègues.

Le pompier militaire, dont la carrière s’est étalée sur 28 ans, se trouvait à Saint-Jean-sur-Richelieu le jour du drame pour accompagner un collègue militaire qui souhaitait se rendre dans un centre de service des anciens combattants.

Le conservateur Steven Blaney, réélu lundi dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et ministre de la Sécurité publique au sein du gouvernement de Stephen Harper, était présent pour rendre hommage au défunt.

« Il y a un an, nous avons vécu un événement terroriste qui a bouleversé nos vies. Un gars a donné sa vie pour le pays », a-t-il déclaré au journal local Le Canada Français.

Une bannière à l’effigie de l’adjudant Vincent a été hissée lors de la cérémonie, pendant qu’à Ottawa, le nom du soldat a été inscrit dans le Livre du souvenir. Patrice Vincent appartenait au 438e Escadron tactique d’hélicoptères situé à Saint-Hubert.

Autre anniversaire

Le triste anniversaire de la mort de l’adjudant Vincent précède la commémoration d’un autre événement qui a bouleversé le Canada et attiré l’attention internationale il y a 12 mois. Le 22 octobre 2014, le caporal Nathan Cirillo, 24 ans, a été abattu par Michael Zehaf-Bibeau alors qu’il montait la garde devant le Monument commémoratif de guerre du Canada, à Ottawa. Ce jour-là, l’auteur de la fusillade s’est introduit dans l’édifice du parlement avant d’être abattu.

Une cérémonie est prévue mercredi soir à Hamilton, d’où est originaire Nathan Cirillo. Parents, amis et militaires s’y sont donné rendez-vous. Une autre commémoration aura lieu jeudi avant-midi devant le monument où s’est produite la fusillade du 22 octobre pour rendre hommage au caporal Cirillo, à l’adjudant Vincent et aux premiers répondants qui sont intervenus lors des deux événements tragiques. Le gouverneur général, David Johnston, sera présent.

La fondation Kin Canada remettra à titre posthume le prix Hal Rogers à Patrice Vincent afin de commémorer son sacrifice. Cette même distinction a été décernée au caporal Cirillo. Le prix Hal Rogers constitue la plus haute distinction de la Fondation Kin Canada. Elle honore « des Canadiens et des Canadiennes qui, par leur leadership, leurs accomplissements et leurs entreprises communautaires ont personnifié les grands idéaux auxquels souscrivait le fondateur de Kin Canada, Hal Rogers », un militaire décédé en 1994.

La mémoire de l’adjudant Patrice Vincent, ce soldat happé mortellement par Martin Couture-Rouleau il y a exactement un an, a été honorée mardi par ses proches, des militaires et des citoyens.