La Saskatchewan redoute le NPD

Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, a plongé dans la campagne électorale mardi en demandant aux électeurs de la province d’appuyer un autre parti que celui de Thomas Mulcair.

« Les intérêts du Nouveau Parti démocratique, les politiques défendues par le NPD durant cette campagne ne correspondent pas aux intérêts des personnes résidant en Saskatchewan », a lancé le chef du Parti saskatchewanais, un parti de centre droit d’allégeance conservatrice.

Brad Wall a spécifiquement dénoncé la position du NPD sur le Partenariat transpacifique. M. Mulcair a déjà annoncé qu’il rejetterait l’entente s’il était élu premier ministre, déplorant le manque de transparence du processus de négociation et plaidant que des milliers d’emplois seront perdus au pays.

Le gouvernement conservateur a décrit l’entente comme étant l’un des plus grands accords de libre-échange de l’histoire. « Le Partenariat transpacifique, cette entente de libre-échange, je crois qu’il s’agit de l’enjeu le plus important de cette campagne électorale », a déclaré M. Wall. « Cet accord sera sans conteste avantageux pour la Saskatchewan », a-t-il poursuivi.

Péréquation

Brad Wall a envoyé au cours des dernières semaines des lettres aux chefs des principaux partis politiques pour en apprendre davantage sur leurs positions concernant les cultures génétiquement modifiées, les oléoducs et les paiements de transfert.

Dans le cadre du programme fédéral de péréquation, plus de 17 milliards sont transférés annuellement aux provinces les plus pauvres du pays. Le premier ministre de la Saskatchewan a déjà exprimé son inconfort quant à la formule actuelle de péréquation. Il soutient que des provinces comme le Manitoba et le Québec ont droit à des paiements de transfert plus élevés parce que la formule de calcul ne tient pas compte des revenus générés par l’hydroélectricité. La formule inclut toutefois les revenus provenant des ressources non renouvelables comme le pétrole et le gaz.

Brad Wall a affirmé que les positions du PCC, du PLC et du NPD sur la question étaient toutes « décevantes » et a insisté pour que le fédéral fasse preuve de leadership dans ce dossier.