Le NPD tente aussi de recruter Axworthy

Ottawa - Le chef du Nouveau Parti démocratique, Jack Layton, essaie de recruter l'ancien ministre fédéral des Affaires étrangères, Lloyd Axworthy, ainsi que plusieurs autres libéraux influents, dans l'espoir de les détourner d'une formation qu'il considère trop à droite depuis l'arrivée au pouvoir du premier ministre Paul Martin.

M. Layton affirme qu'il a tendu la main à plus d'une demi-douzaine de libéraux sensibles aux idées de gauche. Il a aussi sollicité leurs organisateurs électoraux dans le but de les recruter. Son récent appel lancé à l'ex-vice-première ministre Sheila Copps — opposée au ministre des Transports, Tony Valeri, qui tente de lui ravir sa circonscription du secteur de Hamilton — fait partie d'une stratégie plus vaste, a indiqué M. Layton.

«En ce moment, j'appelle plusieurs personnes pour leur dire que notre porte leur est ouverte et pour leur demander des conseils, le tout sans obligation de leur part», a déclaré le chef néo-démocrate.

Lloyd Axworthy, qui a récemment accepté un poste de recteur à l'université de Winnipeg, a préféré ne pas changer de parti, a fait savoir M. Layton, qui espère cependant pouvoir compter sur les conseils de M. Axworthy, réputé pour avoir contribué à l'élaboration d'un traité international contre les mines antipersonnel.

«Nous avons partagé notre point de vue sur la direction [du Parti libéral] mais nous avons plus particulièrement discuté de [la politique de défense antimissile] et de la conduite des dossiers internationaux, a dit M. Layton. J'espère pouvoir le consulter sur ces questions, au même titre que le gouvernement devrait le faire lui aussi, ce qui ne semble toutefois pas être le cas en ce moment.»

M. Axworthy n'était pas disponible pour émettre des commentaires hier.

M. Layton n'a pas voulu nommer les députés libéraux, anciens et actuels, qu'il a aussi sollicités récemment.