Wynne et Couillard se rebiffent

La promesse de Thomas Mulcair d’abolir le Sénat s’il est élu le 19 octobre prochain agace la première ministre de l’Ontario. Kathleen Wynne estime que le chef du NPD fait preuve de « pensée magique », car l’appui de sa province — comme celui de toutes les autres, d’ailleurs — serait nécessaire. Or, Mme Wynne ne veut pas abolir la Chambre haute.

« Ce que je trouve intéressant à propos de sa proposition, c’est qu’elle est irréaliste », a lancé Mme Wynne au cours d’une conférence de presse en compagnie du premier ministre québécois Philippe Couillard vendredi. « C’est un peu de la pensée magique. »

Les journalistes ont demandé à Mme Wynne si à son avis M. Mulcair pourrait abolir le Sénat sans l’appui des provinces. Réponse laconique : « Non. » Ce à quoi M. Couillard a ajouté : « Là-dessus, on est d’accord. »

M. Couillard avait déjà dit en juin que le Québec s’opposerait à l’abolition. Mme Wynne loge à la même enseigne. « Je soutiens que des réformes pourraient être apportées au Sénat, mais je n’ai jamais été personnellement une adepte de l’abolition du Sénat », a-t-elle indiqué.

Discussion

 

L’abolition du Sénat est une des promesses électorales du NPD. Le chef Thomas Mulcair répète qu’il tentera de convaincre ses éventuels homologues provinciaux de son bien-fondé. Pour l’heure, seule la Saskatchewan de Brad Wall se dit ouvertement pour la disparition de la seconde Chambre au Parlement fédéral. En avril 2014, la Cour suprême du Canada a statué que l’abolition du Sénat ne pourrait se faire qu’avec l’appui unanime des dix provinces canadiennes.

Dans une déclaration écrite envoyée au Devoir, le député néodémocrate Alexandre Boulerice a indiqué que son parti ne se laissait pas démonter par le manque d’enthousiasme des deux plus importantes provinces de la fédération. « La première étape est d’obtenir un mandat de la part des Canadiens le 19 octobre. Si nous l’obtenons, nous allons alors discuter avec les provinces, écouter ce qu’elles ont à dire et trouver des solutions. »

À voir en vidéo