Forces et Démocratie atteint Terre-Neuve et l’Ontario

Le chef de Forces et Démocratie, Jean-François Fortin
Photo: Francis Vachon Le Devoir Le chef de Forces et Démocratie, Jean-François Fortin

À défaut de présenter des candidats de chaque région du Québec comme il le souhaitait, le parti Forces et Démocratie sera représenté dans des circonscriptions situées à Terre-Neuve et en Ontario.

« On s’est rendu compte que notre message avait des échos au-delà du Québec, a expliqué le chef Jean-François Fortin lors d’une conférence de presse jeudi dans la capitale. On est qui pour freiner le désir d’autres candidats de porter cette bannière-là ? »

Créé à l’automne 2014, Forces et Démocratie a été fondé par M. Fortin et l’ex-néodémocrate Jean-François Larose.

Il compte pour le moment 15 candidats, dont deux candidats hors Québec : Toban Leckie (Peterborough, Ontario) et Jennifer McCreath (Avalon, Terre-Neuve). Le premier est un guide de plein air originaire de Toronto qui dit ne plus croire « à la façon dont les trois partis politiques fonctionnent » parce que trop « éloignés des besoins des communautés ».

La seconde est fonctionnaire au gouvernement de Terre-Neuve. Militante de la cause transgenre depuis des années, elle tient également un blogue. Elle se joint au parti dans son objectif de rapprocher la politique du local.

Forces et Démocratie serait-il devenu un parti fédéraliste ? Oui et non, répond M. Fortin, qui est lui-même un ancien député bloquiste. « Chez nous, il y a des indépendantistes, il y en a qui sont fédéralistes, et d’autres qui ne veulent pas être qualifiés. » Il ajoute que tous sont reliés par leur désir de mieux représenter les régions à Ottawa. « Les députés sont devenus des porte-parole de leur parti dans leur région », déplore-t-il.

Encore du temps

Lorsqu’ils parlent de régions, les candidats du parti font référence aux régions administratives, non pas à des milieux nécessairement ruraux hors métropole. D’ailleurs, le parti, qui compte plusieurs candidats de Québec et Montréal, n’a pas encore réussi à atteindre son objectif de représenter chacune des régions du Québec.

Si M. Fortin lui-même représente la Gaspésie, des régions comme le Bas-Saint-Laurent, la Mauricie, la Côte-Nord et l’Abitibi n’ont pas de représentant.

Le parti espère toujours présenter un total de 20 à 25 candidats le jour du scrutin. La date limite pour l’inscription de nouveaux aspirants est le 28 septembre.

Forces et Démocratie présentait jeudi son slogan « Mettre l’accent sur nos régions » et ses affiches. Ces dernières se déclineront de façon différente d’une région à l’autre, avec des paysages représentant le coin de pays de chacun des candidats, a-t-on fait savoir.