Le Parti vert mise sur quatre circonscriptions au Québec

Le Parti vert agit stratégiquement au Québec et cible quatre circonscriptions où se trouvent ses candidats vedettes pour tenter de faire élire ses premiers députés dans la province, a déclaré jeudi la chef Elizabeth May.

Les circonscriptions visées sont celles d’André Bélisle et de Daniel Green, des militants écologistes bien connus, celle de JiCi Lauzon, un comédien et animateur, ainsi que celle de José Nú

Inez-Melo, qui a été élu député néodémocrate de Laval en 2011, mais qui depuis été exclu du caucus.

Jeudi matin, en entrevue téléphonique alors qu’elle amorçait une journée de campagne à Québec et dans la région de Lévis, Mme May a déclaré qu’elle se rendrait dans ces circonscriptions à plusieurs reprises d’ici le jour du scrutin du 19 octobre.

La chef dit procéder de cette façon car son parti n’a pas les mêmes ressources financières que les autres pour faire campagne.

Financement record

Les verts ont toutefois battu un record de financement au mois d’août, récoltant un million de dollars en dons, dit-elle.

La chef estime par ailleurs que l’enjeu crucial des changements climatiques a été fort négligé depuis le début de la campagne. Elle estime que les chefs des autres formations politiques fédérales n’en parlent presque pas, suggérant qu’ils sont plus à l’aise de discuter de sujets qu’ils connaissent comme le déficit du pays.

Elle rappelle que sa formation politique a aussi un plan pour l’économie du Canada, mais que celui-ci intègre le développement durable et la lutte aux changements climatiques dans ses propositions d’infrastructure.

Le Parti vert n’avait que deux sièges au Parlement lorsque la campagne électorale a été déclenchée.

1 commentaire
  • Jean-Guy Mailhot - Inscrit 3 septembre 2015 15 h 14

    Nous ne pouvons pas.

    Votre programme est sympathique Mme May, mais au Québec on ne vote pas selon notre âme et conscience, mais nous devons toujours voter stratégique. Regardez, 40% de la population est indépendantiste et est très écologiste aussi, mais on nous supplie de ne pas voter pour le Bloc Québécois, ni pour le Parti vert pour la même stratégie. Nous devons voter NPD. C'est bien dommage hein?

    Que ce soit au fédéral ou au québec, ici on vote pour le moins pire, pas pour notre choix. C'est rendu que même un petit parti de gauche fort sympathique comme Québec Solidaire ne pourra voter pour eux-mêmes ( ils sont trop peu nombreux pour prendre le pouvoir, alors ici on vend notre âme à ce moment par stratégie ). Ces gens devront voter stratégique encore pour éviter le P.Q. ( PKP est un méchant ), ni pour le Parti Libéral du Québec de M.Couillard ( hyper néo-libéraliste ). Il va leur rester la Coalition Avenir Québec probablement comme stratégie encore pour déloger M. Couillard.

    Quand on vous dit Mme May que le Québec est particulier, vous voyez, croyez-nous! Alors malheureusement ne gaspillez pas votre énergie au Québec, ici il nous faut élire si possible 78 NPD.