Québec solidaire reste neutre au fédéral

Saint-Alphonse-Rodriguez — Même si plusieurs de ses membres travaillent pour le Bloc québécois, le Nouveau Parti démocratique et le Parti vert, Québec solidaire réaffirme sa neutralité dans la présente campagne électorale fédérale, mais entend intervenir sur les enjeux qui affectent les Québécois.

Dans le cadre du caucus présessionnel du parti qui se prendra fin dimanche à Saint-Alphonse-Rodriguez, dans Lanaudière, la députée Françoise David souligne que sa formation se prononcera sur les dossiers importants comme l’écologie, la justice sociale, les questions autochtones et la politique extérieure du Canada.

Mais Mme David répète que Québec solidaire n’appuiera officiellement aucun parti. Elle souligne que « la situation est complexe » et que les membres de sa formation sont libres de soutenir le parti fédéral qu’ils désirent. Elle précise d’ailleurs que plusieurs oeuvrent activement au sein du Bloc québécois, du NPD et du Parti vert.

Par ailleurs, Françoise David et ses collègues Amir Khadir et Manon Massé entendent faire de la lutte à l’austérité une priorité au cours de la prochaine session parlementaire. Les projets pétroliers seront également en tête de lice de leurs priorités.

Mme David explique que son parti épaulera également les travailleurs du secteur public dans leurs négociations avec le gouvernement, afin qu’ils obtiennent des augmentations de salaire « raisonnables » et des conditions de travail « décentes ».

Sur le dossier des primes de départ accordées aux députés qui quittent leurs fonctions prématurément, Mme David estime que le gouvernement libéral devra s’y atteler. Mais elle ajoute que c’est l’ensemble des conditions de travail des élus qu’il faut revoir.

Elle estime que les députés ont des salaires « assez » élevés, sans compter les allocations non imposables qu’ils reçoivent, et que ceux-ci paient très peu pour leurs assurances collectives et leur régime de retraite.

4 commentaires
  • Jacques Gagnon - Inscrit 30 août 2015 09 h 59

    Assis sur la clôture

    Il n'y rien de plus pleutre que les neutres, ceux qui ne veulent se brancher, se mouiller. Dans le vie il faut s'engager et prendre parti. Le neutre est prêt à toutes les bassesses en tentant de nous faire croire le contraire.

  • Paul de Bellefeuille - Abonné 30 août 2015 13 h 01

    Et votre conviction indépendantiste?

    Québec Solidaire se déclare, et il se déclare souvent, indépendantiste. Et quand l'occasion se présente d'en faire la preuve, on est en droit de s'attendre à une déclaration d'appui au seul parti indépendantiste dans cette élection fédérale. Et bien non, QS s'en garde bien et refuse de prendre position. QS laisse à ses membres le choix de leur prise de position. Le parti QS, parti indépendantiste, aurait pu prendre position tout en laissant ses membres militer pour un autre parti. QS me rappelle un personnage célèbre qui, à une époque lointaine, s'en est lavé les mains.

  • Gilles Delisle - Inscrit 31 août 2015 07 h 41

    Se prétendre un parti indépendantiste!

    Incapable de se mêler de la campagne fédérale, alors que des dossiers majeurs vont directement affecter les Québécois, comme le transport pértrolier par oléoduc sur tout le territoire québécois, c'est faire de la bien "petite politique" ! Ils continueront de s'afficher indépendantiste à la prochaine élection québécoise! Les Québécois pourraient bien se détourner de ces politiciens, incapables de se brancher au pays de Harper.

  • Pierre Valois - Abonné 31 août 2015 20 h 16

    Mon rhododendron

    Eh bien, madame David, je vous somme de vous retracter.

    Mon rhododrendon avait des droits d'auteur sur sa neutralité politique de plante verte.

    Il se dit quand même fier de siéger aux côtés de votre parti neutre. En êtes-vous toute aussi fière?