Après le NPD, le Parti vert pour José Nunez-Melo

Un député sortant exclu des rangs néodémocrates la semaine dernière a été reçu à bras ouverts par le Parti vert.

La chef de la formation, Elizabeth May, a annoncé dimanche que José Nunez-Melo sera le candidat de son parti dans la nouvelle circonscription de Vimy, à Laval.

M. Nunez-Melo a été élu dans l’ancien comté de Laval lors de la vague orange de 2011. Il avait obtenu 43,33 pour cent des voix. Sa majorité s’élevait à 10 483 votes.

Au début du mois d’août, M. Nunez-Melo avait été expulsé du NPD après qu’il eut critiqué le processus d’investiture dans la circonscription. Dans une entrevue accordée au quotidien La Presse, il s’est dit victime d’une manoeuvre de la direction du parti pour le déloger de son poste.

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, a défendu la décision d’expulser le député sortant en affirmant que chacun, au sein du parti, savait que les investitures devaient être ouvertes. Il a ajouté que M. Nunez-Melo refusait de suivre les règles.

Selon Mme May, le nouveau candidat vert est un homme d’une grande intégrité, ajoutant qu’elle partage la même façon de voir les choses, même s’il était auparavant dans une autre formation.

M. Nunez-Melo a immigré de la République dominicaine en 1990. Il fait partie de la poignée d’Hispano-Canadiens à avoir siégé à la Chambre des Communes.

La chef des Verts a profité de l’occasion pour indiquer que son parti comptait dorénavant trois députés sortants parmi ses candidats (l’autre étant un autre transfuge néodémocrate, Bruce Hyer). Elle continue de réclamer sa participation à tous les débats des chefs.

À voir en vidéo