Les libéraux ouverts à revoir le Code du travail

Photo: Michaël Monnier Le Devoir

Le Parti libéral du Canada (PLC) se dit ouvert à réviser le Code du travail pour qu’il soit plus équitable pour les nouveaux travailleurs, lors d’une rencontre avec le groupe militant Force jeunesse mercredi matin.

Force jeunesse a exposé aux trois candidats libéraux présents — notamment Marc Garneau, député sortant de Westmount–Ville-Marie — la présence d’un traitement discriminatoire envers les nouveaux travailleurs, qui reçoivent parfois un salaire plus bas que leurs collègues pour un même travail, un régime de retraite moins généreux et qui sont exclus de certains régimes d’assurances collectives.

Pour Force jeunesse, modifier la partie III du Code canadien du travail pour y ajouter une disposition qui interdit les clauses de disparité de traitement dans les entreprises de juridiction fédérale permettrait de régler ce problème.

« On est ouverts à examiner ce que Force jeunesse suggère et à rouvrir le dossier [de la modification du Code du travail], mais on souhaite avoir plus de données sur le phénomène avant de prendre un engagement », a indiqué au Devoir Marc Garneau, en précisant que son parti souhaite depuis 2004 une modernisation du Code du travail (les libéraux ont été au pouvoir jusqu’au début 2006).

Force jeunesse, qui rencontre le Bloc québécois la semaine prochaine et est en contact avec le NPD pour prévoir une réunion, n’a pas eu de retour de la part du Parti conservateur.

À voir en vidéo