Courrier antiavortement: les facteurs dissidents s’en sortent

Saskatoon — Les facteurs de Saskatoon qui refusaient de distribuer des enveloppes contenant de la propagande électorale contre l’avortement qu’ils jugeaient trop explicite ne feront pas l’objet de mesures disciplinaires. Julee Sanderson, du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP), a indiqué jeudi qu’en vertu d’une entente conclue avec l’employeur, d’autres facteurs se sont portés volontaires pour distribuer ce courrier à la place de leurs cinq collègues qui refusaient de le faire. En échange, Postes Canada a accepté de ne pas prendre de mesures disciplinaires contre ces « objecteurs de conscience », a indiqué Mme Sanderson, présidente de la section locale du STTP à Saskatoon. La société d’État a cependant prévenu qu’elle pourrait sévir contre l’employée qui a alerté la presse dans cette affaire.