​Le député de Laval remercié

Ottawa — Furieux de voir son député de Laval le critiquer dans les médias, le NPD lui a montré la porte.

José Nunez-Melo a déploré au Devoir mercredi que le NPD tentait de l’écarter de manière détournée en instaurant, lors de l’investiture prévue la semaine prochaine, un vote électronique qu’il juge peu fiable.

«Je suis en maudit», a-t-il dit au Devoir. Il estime que sa petite circonscription n’a pas besoin du vote électronique. N’importe qui pourra voter et il craint que les résultats soient truqués en sa défaveur. Averti de cette allégation, le NPD a annoncé qu’il était «dans l’obligation de retirer l’approbation de sa candidature», car ses propos indiquent «qu’il rejette le processus dans lequel il s’est lui-même engagé», a expliqué la directrice de campagne Anne McGrath.

M. Nunez-Melo faisait partie du groupe de cinq députés sortants dont le parti se disait, en coulisse, moins insatisfait. Trois ont perdu leur investiture, le quatrième a accepté de ne pas se représenter. Une source au NPD a nié que le parti s’activait à le tasser.