Le NPD défend son calcul

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair
Photo: Annik MH De Carufel Le Devoir Le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair

Le Nouveau Parti démocratique conteste le calcul selon lequel moins de 1 % de tous les travailleurs touchant le salaire minimum bénéficieraient de sa promesse de hausser le minimum fédéral à 15 $ l’heure. Selon le parti de Thomas Mulcair, c’est plutôt 10 % de ces salariés qui seraient touchés.

Dans son édition d’hier, Le Devoir a cité une étude de Statistique Canada, datant de 2008 (la plus récente disponible), selon laquelle seulement 416 travailleurs oeuvrant dans des secteurs d’activités de compétence fédérale touchent le salaire minimum. L’étude ajoute qu’une autre tranche de 8200 de ces travailleurs gagnait moins de 10 $ l’heure. Comme il y a environ un million de Canadiens qui touchent le salaire minimum au pays, toutes catégories confondues, cela signifie, a-t-on calculé, qu’entre 0,04 % et 0,8 % d’entre eux verraient leur sort amélioré avec le NPD au pouvoir.

Faux, rétorque le NPD. Ce calcul ne prend pas en compte, fait-on valoir, tous les travailleurs de compétence fédérale qui gagnent entre 10 $ et 14,99 $ l’heure et qui verraient eux aussi leur sort s’améliorer. L’étude de Statistique Canada n’indique pas combien il y a de tels travailleurs. En faisant des extrapolations, le NPD calcule que ce sont non pas entre 416 et 8200 personnes qui seraient touchées par sa mesure, mais plutôt 123 000, soit environ 10 % de tous les travailleurs oeuvrant au salaire minimum au Canada.

Notons toutefois que l’extrapolation du NPD s’appuie sur la distribution des salaires telle qu’elle prévalait en 2008. Depuis, le salaire minimum a augmenté en moyenne de 2,15 $ l’heure au pays. Cela signifie que le nombre de travailleurs fédéraux gagnant moins de 15 $ l’heure est probablement moins élevé qu’il y a sept ans.

Le chef libéral, Justin Trudeau, répète sur toutes les tribunes que la promesse néodémocrate de hausser le salaire minimum fédéral à 15 $ l’heure n’aiderait que moins de 1 % des travailleurs touchant le salaire minimum au pays.

3 commentaires
  • Gilles Théberge - Abonné 6 août 2015 16 h 03

    Dur à admettre...

    Cependant Trudeau a probablement raison. Les promesses de Mulcair ne valent pas plus que le saupoudrage des nouvelles mesures promises par Harper...

  • . Cabana, Séguin inc. - Inscrit 6 août 2015 16 h 05

    il faut bien commencer quelque part, n'est-ce pas?

    le mouvement est amorcé aux États-Unis. non, pas partout... pas encore.
    nous aussi on aurait beaucoup à gagner (et plus à dépenser) : suffit de planter la graine

  • Salah-Eddine Khalfi - Inscrit 6 août 2015 17 h 11

    Le Coeur est à Gauche, le Portefeuille à Droite.

    Depuis quand nos politiciens se préoccupent t'ils du "Petit Peuple"? Ah! j'oubliais: des élections. Croyez-vous encore au au Père Noel? Commencons d'abord par créer ces emplois à 15$ de l'heure que ces memes Politiciens (Libéraux et Conservateurs) avaient durant trois décennies exporté à l'étranger pour faire plaisir à leurs donateurs.