Pascale Déry est la bienvenue ailleurs

Pascale Déry a quitté son poste de journaliste à TVA pour essayer de devenir candidate conservatrice dans la circonscription montréalaise de Mont-Royal.
Photo: Site de campagne de Pascale Déry Pascale Déry a quitté son poste de journaliste à TVA pour essayer de devenir candidate conservatrice dans la circonscription montréalaise de Mont-Royal.

Pascale Déry n’a peut-être pas réussi à remporter l’investiture conservatrice dans Mont-Royal dimanche soir, mais les portes du Parti conservateur ne lui sont pas pour autant fermées. Si jamais elle désirait se présenter dans une autre circonscription, l’organisation du parti l’accueillerait à bras ouverts.

« Partout ailleurs au Québec, les gens nous parlaient d’elle », raconte un organisateur conservateur québécois qui désire conserver l’anonymat. « Pascale Déry a été le début d’une vague pour nous. Elle représente le vent nouveau, une image charismatique, une amélioration dans les sondages. Elle a pris un gros risque et, maintenant, la balle est dans son camp. Si elle veut tenter sa chance ailleurs, ce sera à elle de décider. Elle sera la bienvenue. » Cette source indique cependant que ce genre de conversation n’a pas encore eu lieu avec Mme Déry et que cette dernière voudra certainement prendre quelques jours de repos avant de penser à la suite.

Pascale Déry a quitté son poste de journaliste à TVA pour essayer de devenir candidate conservatrice dans la circonscription montréalaise de Mont-Royal. Elle a mordu la poussière dimanche devant Robert Libman, cet architecte qui avait fondé en 1989 le Parti égalité pour la protection des droits linguistiques des anglophones. C’est un secret de Polichinelle que l’establishment du Parti conservateur privilégiait la candidature de Mme Déry.

À voir en vidéo