Plus de flexibilité aux fonds de pension fédéraux

Afin d’augmenter la marge de manoeuvre des fonds de pension régis par les lois fédérales, Ottawa s’interroge sur la pertinence du plafond qui les empêche de détenir plus de 30 % des actions avec droit de vote d’une société. Le gouvernement fédéral, qui va mener une consultation avant de prendre des mesures, estime qu’un tel geste pourrait « réduire les formalités administratives et améliorer le climat d’investissement ». Certains régimes canadiens sont des poids lourds à l’échelle mondiale, comme l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada et Investissements PSP.