cache information close 

Le Canada célèbre les 50 ans de l'unifolié

Devenu officiellement le drapeau national du Canada le 15 février 1965, l'unifolié a été déployé pour la première fois sur la colline parlementaire, à Ottawa.
Photo: Archives La Presse canadienne Devenu officiellement le drapeau national du Canada le 15 février 1965, l'unifolié a été déployé pour la première fois sur la colline parlementaire, à Ottawa.

Mississauga, Ont. — Plusieurs cérémonies se déroulent dimanche partout au pays pour souligner le 50e anniversaire du drapeau canadien actuel.

Le 15 février 1965, l’unifolié est devenu officiellement le drapeau national du Canada, par décret du premier ministre Lester B. Pearson. Il a été déployé pour la première fois sur la colline parlementaire, à Ottawa. Le drapeau original fait aujourd’hui partie de la collection patrimoniale de la Chambre des communes, et est exposé dans le Hall d’honneur du Parlement jusqu’au 1er mars.

Le premier ministre Stephen Harper a annoncé dimanche qu’il remettrait 50 drapeaux à 50 Canadiens et organisations en reconnaissance de leurs contributions remarquables pour le pays.

« Le drapeau du Canada symbolise les valeurs de paix, de démocratie, de liberté et de justice qui nous définissent et nous unissent comme Canadiens, a-t-il fait valoir dans un communiqué. Il constitue un point de ralliement commun durant les grands moments de l’histoire de notre pays, et il témoigne de notre ingéniosité et de nos réalisations ici comme sur la scène internationale. »

De son côté, l’ancien premier ministre canadien Jean Chrétien s’est joint au chef du Parti libéral fédéral, Justin Trudeau, pour célébrer cet anniversaire à Mississauga, une banlieue à l’ouest de Toronto.

Remplacer l’«Union Flag»

M. Trudeau a parlé de la signification historique du drapeau et des difficultés que l’ancien premier ministre, Lester B. Pearson, a eues à surmonter pour remplacer « l’Union Flag » dans les années 1960.

Jean Chrétien, qui était membre du conseil des ministres de M. Pearson a l’époque, a déclaré que le drapeau actuel symbolisait l’espoir et la générosité. Il en a profité pour critiquer l’approche du gouvernement conservateur actuel en matière d’affaires étrangères. Il a affirmé que « quelque chose était arrivé » à la réputation internationale du Canada, qui l’a rendu mondialement exemplaire par le passé.

Le gouverneur général du Canada, David Johnston, a quant à lui profité de cette Journée du drapeau pour participer au lancement d’une pièce de monnaie et d’un timbre commémoratifs.

« La feuille d’érable, entre ces bandes rouges, est si intimement intégrée à la vie des Canadiens, si représentative de notre engagement national, que nous ne pouvons pas imaginer notre pays sans elle, a-t-il soutenu dans un communiqué. Elle raconte le peuple que nous sommes, les valeurs que nous chérissons et la terre qui est la nôtre. »

Le gouverneur général a également transmis un message de la part de Sa Majesté la reine Elizabeth II. « En ce 50e anniversaire du drapeau national du Canada, je suis heureuse de me joindre à tous les Canadiens et Canadiennes pour célébrer ce symbole unique et précieux de notre pays et de notre identité », a-t-elle écrit.

4 commentaires
  • Sylvain Auclair - Abonné 15 février 2015 22 h 15

    Unifolié - unicité

    Un des messages les plus importants de l'unifolié tient sa doute à sa forme elle-même: il n'existe qu'une seule nation canadienne, son drapeau n'a qu'une feuille et une couleur.

    • Anne Léveillé-Giguère - Inscrite 16 février 2015 13 h 40

      Et encore, la feuille de l'unifolié est une feuille d'érable morte.

  • Carroll Roy - Inscrit 16 février 2015 19 h 14

    Quel gaspillage d'$$$$$$$

    Chaque jour, le drapeau qui flotte est remplacé par un neuf.
    Ce geste coûte plus cher que des peanuts.
    On a beau dire que les drapeaux retirés sont remis à des organisations, à des personnes, reste que ce n'est réservé qu'à une infime minorité... d'où le gaspillage.

    En tout ça, il faudrait changer de matériel pour qu'il se conserve plus longtemps.

    Le plus drôle, c'est que nous connaissons toutes et tous les atrocités de la politique internationale de ce gouvernement et qu'on se vante de le faire flotter sur la Tour de la Paix.

  • Catherine-Andrée Bouchard - Abonnée 16 février 2015 23 h 56

    Ne reste plus que Liberté et Démocratie...

    Comme nos voisins méridionaux.

    Paix et Justice se sont fait piétinées par Harper la minute ou il a décidé d'aller seconder les États-Unis dans leurs "altercations" dues aux deux " Guerres-Éclair" chirurgicales qui sont loin d'etre achevées. Maintenant elles ont à ateint le Canada, La France, le Danmark et tout l'Occident qui ne manquent pas juste de Fermeté vis-à-vis des Intégristes, mais qui en ont aussi incommensuremment manqué en 2003, quand il est resté les bras croisés devant les G.I. en Irak pour contrer des soi-disant armes de destruction massive, alors que les pétrolières de Saddam étaient déjà toutes attribuées à des cies américaines avant cette guerre que tous les instruits savaient que pour la Valorisation du Dieu Dollar, et ou la France avait apposé son véto à l'O.N.U. Contre ces " altercations".

    Je l'aime notre Unifolié, non seulement c'est l'un des drapeaux les plus originaux dans le Monde. La plupart n'ont que trois bande de couleur et une étoile ou une croix en coin. Celui des U.S. est laid et clinquant et représente bien leur Fierté Exacerbée de pays Superficiel et Richissime, sans le moindre " Bon Goût".

    Et le fleurdelisée, il a été introduit par nul autre que Duplessis, cet Ennemi du Québec qui prenait la québécoise pour une usine à bébés sous la tutelle de son Maitre de mari, qui a tout vendu le fer du Qc à 1 sou aux États-Unis, qui envoyait les enfants nés hors mariage dans des hôpitaux psychiatriques ou on leur faisait subir des sévices, qui mettait à l'index toute lecture qui ne suivait pas le modèle canonique de Maria Chapdeleine, qui conférait au Clergé un rôle prépondérant indissocié de l'Etat, alors qu'a l'époque, moult prêtres se livraient à des péchés de la pire espèce, dans l'intimité de leur presbytaire, et qui a maintenu le Qc dans la plus grande Noirceur, à l'abri de toute évolution prenant du retard sur tous nos contemporains pendant 20 ans. Je ne sais pas ce qu'il signifie, mais il me pue au nez. Je me Souviens!