Feu vert à la lutte contre la «terreur»

Préoccupés par le terrorisme et l’intégrisme religieux, les Québécois donnent un appui sans équivoque à la mission militaire canadienne en Irak et à la nouvelle loi antiterroriste proposée par le gouvernement Harper.

Les électeurs québécois, habituellement sceptiques devant les mesures axées sur la loi et l’ordre, sont plus favorables que jamais à la stratégie antiterroriste du gouvernement conservateur. Les trois quarts (74 %) des Québécois appuient le projet de loi qui donne plus de pouvoirs au Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) et aux policiers dans leur lutte contre le terrorisme, révèle un sondage Léger réalisé pour Le Devoir et Le Journal de Montréal.

Ce sondage a été mené du 2 au 5 février auprès de 1036 internautes. On ne peut attribuer une marge d’erreur à un sondage fait par Internet à partir d’un échantillon non probabiliste. Les résultats du sondage ont toutefois été pondérés à l’aide de données du recensement de 2011 selon l’âge, le sexe, la langue maternelle, la région et le niveau de scolarité de façon à ce que l’échantillon soit représentatif de la population, selon Léger.

Signe de l’inquiétude des Québécois envers le terrorisme, une majorité claire de 64 % des répondants croit que les corps policiers manquent de ressources et de moyens pour lutter efficacement contre les menaces terroristes et l’intégrisme religieux, indique le sondage.

Une autre majorité nette de 62 % des Québécois appuie la mission militaire canadienne en Irak contre le groupe État islamique (EI), qui sème la terreur au Moyen-Orient. Il s’agit d’un contraste frappant avec la mission des soldats canadiens en Afghanistan — qui a pris fin en mars 2014 — à laquelle s’opposaient fortement les Québécois, surtout à la fin du déploiement.


Cette fois, les Québécois appuient pratiquement toutes les initiatives du gouvernement Harper contre le terrorisme. « Je ne me souviens pas d’un tel appui à des mesures conservatrices au Québec. Les Québécois ont tendance à être très frileux envers le discours conservateur », dit Christian Bourque, vice-président et associé chez Léger.

Retombées des attentats

Cet appui sans faille au gouvernement Harper s’explique facilement : les Québécois sont préoccupés par le terrorisme (73 %) et par l’intégrisme religieux (77 %), révèle le sondage. Il faut dire que la menace terroriste a frappé durement à Saint-Jean-sur-Richelieu et à Ottawa avec les attentats qui ont coûté la vie à des militaires, en octobre dernier.

Depuis, les électeurs québécois appuient la ligne dure du gouvernement contre le terrorisme, même si l’équilibre entre la sécurité et le respect des libertés civiles reste fragile. Par exemple, les répondants au sondage sont favorables au projet de loi fédéral qui permettrait aux agents du SCRS d’enfreindre la loi pour déjouer des complots terroristes. Des experts affirment que ce projet de loi ouvre la porte à des actions tout droit sorties des années 70, quand des agents fédéraux avaient mis le feu à une grange et volé la liste de membres du Parti québécois dans le cadre d’une enquête sur le Front de libération du Québec.

L’enthousiasme des électeurs québécois envers les projets antiterroristes représente une excellente nouvelle pour les conservateurs en cette année électorale, souligne M. Bourque. Les libéraux de Justin Trudeau ont bien saisi l’enjeu et ont annoncé qu’ils appuient le projet de loi conservateur, malgré des réserves importantes.

75 commentaires
  • Carole Dionne - Inscrite 9 février 2015 00 h 08

    Couillard va pouvoir s'en laver les mains

    C'est un médecin très propre, doc Couillard. S'il oeut passer le problème en dessous du tapis, yes.

    • Richard Bérubé - Inscrit 9 février 2015 10 h 50

      Cela dépasse les gouvernements du Canada Madame Dionne, regardez ce qui se passe dans le monde, moyen-orient, Europe de l'est, et ce n'est pas beau ce qui s'en vient....j'espère pour vous que vous n'avez pas de jeunes en âge de s'enrôler....

    • Sylvie Michaud - Inscrite 9 février 2015 21 h 28

      On peut au moins donner crédit à Harper de ne pas s'associer à ce spectacle pathétique de politiciens collabos se prostituant pour avoir les voix des disciples d’Allah.(comme Couillard)

  • simon villeneuve - Inscrit 9 février 2015 02 h 35

    On recule au lieu d'avancer...

    Il est clair que cet appui demontre un manque serieux d'education en la matiere et qu'une certaine hysterie est presente dans l'imaginaire quebecois.

    Si la crainte est si grande, je me demande pourquoi la charte de laicite n'est pas autant populaire ?

    La charte represente un plus petit danger d'abus du gouvernement ( des scandales il y en a !) que toutes ces lois que M.Harper veut faire.

    • Jean-Christophe Leblond - Inscrit 9 février 2015 08 h 41

      La charte est peut-être une réponse à quelque-chose. Mais pas au terrorisme. Et aussi bien ce délire sécuritaire que la charte reposent sur un refus de regarder les causes, et de proposer des solutions rationnelles en fonction de ces causes. Il y a longtemps que le gouvernement Harper avait envie de restreindre les libertés fondamentales, et il a maintenant le prétexte pour le faire. De même, le virage conservateur identitaire qui a eu lieu sous Marois, qui a été catastrophique dans un premier temps, peut maintenant à nouveau être mis de l'avant en instrumentalisant le prétexte du terrorisme.

      Alors où chercher les causes? Ceux qui le font se font traiter d'apologistes et d'idiots utiles. Mais bon. Si des réponses basées sur des études sociologiques plutôt que l'idéologie néoconservatrice de certains commentateurs de l'actualité, une lecture pour commencer:

      «Raphaël Liogier : “Le jihadisme ne vient pas du communautarisme mais de la désocialisation”» dans les Inrocks.

    • Christian Fleitz - Inscrit 9 février 2015 09 h 24

      Vous ne vous êtes pas encore rendu compte, comme bien des québécois - de moins en moins heureusement semble-t-il - que l'on vous a déclaré la guerre, même si l'essentiel des violences sont encore très éloignées. On ne vous demande pas votre avis à ce moment là et DAESH a un discours pourtant très clair : '' vous vous soumettez à ''notre'' islam ou nous vous faisons disparaitre ''. Cela concerne le monde entier, donc a fortiori les québécois et il ne faut pas attendre que l'incendie soit à nos portes pour vouloir l'éteindre. Mais vous avez effectivement le choix, vous soumettre ou résister, c'est une question personnelle entre la dignité et la défense de votre liberté ou la poltronnerie.
      Lors de leur montée en puissance, une partie de la population des démocraties refusait de croire la menace, on a constaté le résultat : cinquante millions de morts en cinq ans, alors qu'une prise de conscience en son temps, aurait permis d'éviter cette hécatombe avec des pertes limitées sans, comparaison avec ce désastre.
      La différence, c'est que l'actualité de la mondialisation implique désormais autant le Québec que le reste du monde.
      Cela posé, une charte raisonnable de la laïcité fait sans doute partie de la riposte, en favorisant une solidarité entre citoyens, à l'inverse du communautarisme.

    • Christian Fleitz - Inscrit 9 février 2015 09 h 31

      @Jean-Christophe Leblond - “Le jihadisme ne vient pas du communautarisme mais de la désocialisation”» -Oui et non : le communautarisme peut faciliter le djihadisme, mais certainement pas autant que la désocialisation. Un des arguments de riposte est sans doute le renforcement de la solidarité entre citoyens, ce qui implique la neutralisation des communautarismes.

    • Jean-Christophe Leblond - Inscrit 9 février 2015 09 h 40

      La poltronnerie, M. Fleitz, c'est d'avoir peur des épouvantails qu'agitent nos gouvernements et médias pour justifier de saboter les fondements mêmes de l'Etat de droit et de la solidarité sociale-démocrate. La poltronnerie c'est de se laisser mener comme un troupeau apeuré par les derniers grands titres du Journal de Montréal. Et la preuve que cela fonctionne, c'est que plus aucune discussion rationnelle ne soit possible: vous nous dites maintenant que si nous n'acceptons pas le délire sécuritaire et identitaire que des gouvernements de plus en plus à droite tentent de nous faire avaler aussi bien ici qu'en Europe, c'est à ni plus ni moins qu'une seconde montée du nazisme que nous nous exposons. Or je vous ferais remarquer que dans l'exemple historique que vous nous proposez, il y a des fanatiques qui ont réussi à prendre le pouvoir en générant une peur de l'infiltration par un élément étranger.

      Mais bon. Alors que nos gouvernements démantèlent la social-démocratie, dissolvent les pouvoirs de l'Etat-nation au profit de la haute finance et lancent régulièrement des guerres meurtrières pour le contrôle des ressources, il semble que le fantasme d'interdir le port d'un turban à un employé sikhe vous semble une mesure efficace de contrer le terrorisme.

      Allez comprendre.

    • Jean-Christophe Leblond - Inscrit 9 février 2015 10 h 47

      M. Fleitz, veuillez lire l'article que j'ai mis en référence. Qui sait, peut-être aurez-vous l'occasion d'en débattre avec M. Liogier, sociologue spécialiste de ces questions.

    • simon villeneuve - Inscrit 9 février 2015 14 h 04

      M.Leblond:"La charte est peut-être une réponse à quelque-chose. Mais pas au terrorisme."

      C'etait exactement mon point.
      Le probleme est que les gens croient plus etre en securite avec ces nouvelles lois mais au fond la protection n'excederait pas celle de la charte.

      Les forces de l'ordre ont deja assez de pouvoir pour faire leur travail ( la preuve est ici : http://www.ledevoir.com/societe/justice/431156/com ) et le risque 0 n'existe pas.

      L'experience des Etats-Unis en est une preuve flagrante avec leurs lois et l'espionnage par l'informatique, denonce par M.Snowden.


      M.Fleitz:"Cela concerne le monde entier, donc a fortiori les québécois et il ne faut pas attendre que l'incendie soit à nos portes pour vouloir l'éteindre."


      En ce moment et depuis le debut du Quebec, les chances de mourrir d'un attentat de l'EI est plus petit que de mourrir du cancer du poumon, developper par la fumee secondaire ...

      Ces lois c'est comme d'essayer d'aneantir une mouche avec un fusil de calibre 12 .

      Rien ne peut proteger des fous furieux a commettre des crimes , meme avec ces nouvelles lois, mais malheureusement rien n'empeche des etats a abuser de pouvoir demesures que ces lois amenent.
      Surtout avec des partis politques au Canada qui sont de plus en plus ideologiques.
      Vous invitez la stasi au Canada avec ces nouvelles lois pour une securite acrue qui est deja pratiquement assuree 99% sans ces nouvelles lois.

      Faut vraiment avoir peur de son ombre pour craindre une attaque majeure terroriste au Canada, L'EI a plusieurs chats a fouttes avant de s'occuper du Canada...

      La question n'est pas de savoir si des nouvelles mesures de securites ( comme des lois, etc.) soit possibles mais plutot, est-ce que ces nouvelles mesures aident-elles vraiment a grandement ameliorer la securite canadienne contre de futurs hypothetiques attaques contre le Canada ?

    • Mike Gauthier - Inscrit 9 février 2015 14 h 51

      Vous irez expliquer à la femme du militaire tué à St-jean sur richelieu et à la famille de celui qui a été tué à Ottawa qu'elle ne sont finalement que victime d'une hystérie collective et qu'elle manque beaucoup d'éducation... Si certain manque d'éducation, le jugement n'est pas distribué également non plus.

      Deuxièmement : Le problème de la charte ? Le PQ. Comme d'habitude ils ont rendu un projet simple en immense cirque sans queue ni tête.

    • Christian Fleitz - Inscrit 9 février 2015 16 h 01

      @Jean-Christophe Leblond - Vous êtes un grand naïf : vous n'avez aucune conscience du danger que représente le terrorisme islamique. Certes, il est important de protéger les libertés qui font l'avantage de nos démocraties, mais en même temps, il faut être capable de s'armer intellectuellement et psychologiquement contre cette menace, fédérer les citoyens pour mieux la combattre, mais aussi s'armer militairement, c'est une exigence de légitime défense. Je n'ai pas besoin de lire un quelconque article, j'ai eu à connaitre cette réalité, laors les élucubrations..... Il faut connaitre son ennemi et prévoir sa riposte à la hauteur de sa menace.

    • Christian Fleitz - Inscrit 9 février 2015 16 h 01

      @Jean-Christophe Leblond - Vous êtes un grand naïf : vous n'avez aucune conscience du danger que représente le terrorisme islamique. Certes, il est important de protéger les libertés qui font l'avantage de nos démocraties, mais en même temps, il faut être capable de s'armer intellectuellement et psychologiquement contre cette menace, fédérer les citoyens pour mieux la combattre, mais aussi s'armer militairement, c'est une exigence de légitime défense. Je n'ai pas besoin de lire un quelconque article, j'ai eu à connaitre cette réalité, laors les élucubrations..... Il faut connaitre son ennemi et prévoir sa riposte à la hauteur de sa menace.

    • simon villeneuve - Inscrit 9 février 2015 17 h 50

      M.Gauthier, je vous invites a aller parler a tous ces gens qui ont perdus des proches grace a l'alcool au volant qui excede nettement le danger de mourrir sur les routes que de celui du a un attentat.

      Meme avec l'education a profusion sur l'alcool, des morts il va toujours y en avoir par des imbeciles ou fous furieux.

      Je suis convaincus M.Gauthier qu'avec ces futurs lois, l'acte de St-Jean aurait ete dejoue a 100%, n'est-ce pas...

      Boston, avec des moyens 100 fois plus grand le Canada n'a pus empecher cet acte horrible de terrosriste.

      Croire que ces futurs lois va plus nous proteger est une fabulation...

      Faut savoir acepter que la securite elle-meme a des limites et que la vie est fragile du a plusieurs facteurs, comme celui du terrorisme, maladie ou des actes par des fous furieux qui vont toujours exister, peut importe le montant d'argent ou de lois vous lui opposer.

      Aller vous empecher d'utiliser votre voiture le soir a partir d'aujourd'hui parce que plusieurs personnes encore aujourd'hui conduisent sous influence ?
      Est-ce que des lois aujourd'hui procurent un risque nul pour la conduite avec facultes affaiblis ?

      Et bien dites vous bien les riques d'un attentat sont encore plus petites...

  • Luc Archambault - Abonné 9 février 2015 05 h 47

    La Loi & l'ordre démocratique

    La loi & l'ordre canadian mis de l'avant par les autocrates canadians contre la loi et le désordre autocratique théocratique islamiste rencontrent de manière concrète la défense de la loi et de l'ordre démocratique. Mais, cette convergence circonstancielle ne saurait valider pour autant l'État de clair déni démocratique canadian qui s'impose sans OUI au Québec depuis 255 ans, tel qu'endossé par les partis politiques canadianisateurs : PC, PLC et NPIDI.

    Un Bloc démocratique québécois doit défendre la loi et l'ordre démocratique, en dénonçant l'État de clair déni démocratique islamiste, tout autant que l'État de clair déni démocratique canadian. Seul un État dont les Actes constituants sont validés nommément par les voix référendaire du Peuple est démocratique. Les autres, tel l'État illégitime du Canada, ne sont que des État démocratiques fantoches. Des démocratures ( dictocratie ), les Québécois,es le savent...

  • Mario Jodoin - Abonné 9 février 2015 05 h 54

    «Les libéraux de Justin Trudeau ont bien saisi l’enjeu »

    À moins plus simplement qu'ils aient fait faire des sondages internes...

    • Christian Fleitz - Inscrit 9 février 2015 09 h 34

      Les libéraux, je ne sais pas, mais Justin Trudeau, a-t-il compris de quoi il s'agit ?

  • Jacques Morissette - Abonné 9 février 2015 06 h 10

    La Sécurité?

    J'ai lu récemment que le parti Conservateur ferait sa prochaine campagne électorale sur la Sécurité. Est-il en train de faire sa rampe de lancement? La peur est rentable électoralement parlant, pour un parti politique qui sait s'en servir.

    • Magali Marc - Inscrit 9 février 2015 08 h 38

      Vous sous-estimez les Québécois. Cette appui ne serait-il pas plutôt en rapport avec le fait que les deux terroristes d'octobre 2014 étaient des Québécois convertis à l'Islam? Et que M. Couillard veut se montrer «inclusif» envers les Intégristes musulmans?