Les libéraux dénoncent la publicité d’un groupe pro-armes

La publicité controversée a entre autres été diffusée sur la page Facebook de l’Association canadienne pour les armes à feu.
Photo: Association canadienne pour les armes à feu La publicité controversée a entre autres été diffusée sur la page Facebook de l’Association canadienne pour les armes à feu.

Ottawa — Une publicité diffusée par un groupe pro-armes dans laquelle on voit le père Noël offrir un fusil d’assaut à un enfant a été vivement critiquée vendredi par les deux partis d’opposition à Ottawa.

Dans une lettre envoyée aux ministres Peter MacKay, à la Justice, et Steven Blaney, à la Sécurité publique, deux députés libéraux témoignent de leur « vive inquiétude » devant cette publicité qui transmet, selon eux, « un message préjudiciable à nos enfants ».

La publicité en question, frappée du logo de l’Association canadienne pour les armes à feu — la National Firearms Association (NFA), selon la dénomination anglophone —, montre le père Noël remettant à un jeune garçon une arme semi-automatique.

On peut y lire le slogan « No Ho Ho Compromise » (« Pas de compromis »), le message « Don’t shoot your eye out kid ! » (traduit par : « Ne te crèves pas un oeil, ti gars! »). Cette phrase est vraisemblablement une référence à une réplique du film A Christmas Story.

Selon les députés libéraux Wayne Easter et Sean Casey, il incombe au gouvernement de la condamner « sans délai » afin de « signaler que des actes irresponsables comme la publication de ce message de la NFA » ne peuvent être tolérés.

La publicité controversée a entre autres été diffusée sur la page Facebook de l’organisation, au déplaisir de certains internautes.

« Je pense que vous faites fausse route avec celle-ci. Comment cela nous aide-t-il ? […] Ce que l’on en comprend, c’est que nous voulons que les enfants utilisent des armes d’assaut », a écrit l’un d’entre eux.

« Des trucs comme celui-là me font regretter d’être devenu membre », a renchéri un autre sur le même réseau social.

Pour sa part, le NFA juge qu’il n’y a aucun problème à associer l’image d’un enfant à celle d’une arme à feu.

« Pourquoi est-ce qu’il y aurait un malaise ? L’âge légal pour chasser au Canada est fixé à 12 ans », a lancé en entrevue téléphonique Shawn Bevins, le vice-président exécutif de la NFA.

Comme un jouet

L’arme que l’on voit sur l’image est un Windham AR-15, le modèle qui a été utilisé lors de la tuerie à l’école de Sandy Hook, au Connecticut, en 2012.

M. Bevins estime que ce modèle a peut-être mauvaise presse en raison de son « esthétique » et de son « look » qui peuvent « faire peur aux gens », mais qu’il n’est « pas plus dangereux qu’une autre arme ».

Les libéraux sont loin de partager la même lecture.

« La NFA présente cette arme aux enfants comme un jouet. Ce n’est pas un jouet », a martelé en entrevue téléphonique M. Easter, qui est porte-parole en matière de sécurité publique.

Le député néodémocrate Alexandre Boulerice en a rajouté une couche, puisant dans son dictionnaire d’adjectifs pour dénoncer la campagne publicitaire de « stupide » et de « déplorable ». « Dans l’échelle de la connerie, on est en train d’atteindre des sommets avec la NFA. C’est extrêmement de mauvais goût […] C’est soit de la bêtise pure, soit une très grande insensibilité », a-t-il lâché à l’autre bout du fil.

L’un des destinataires de la lettre signée par les libéraux, le ministre MacKay, s’était retrouvé dans l’embarras à la fin d’août après avoir été photographié, en compagnie de deux militants de la NFA, vêtu d’un chandail noir orné du logo de l’organisation.

Tant les libéraux que les néodémocrates jugent qu’il s’agit là d’une illustration probante de la proximité entre le lobby pro-armes et le gouvernement conservateur.

« Est-ce que [la publicité] est une tentative de la NFA de montrer qu’elle a les conservateurs dans sa petite poche ? », s’est interrogé M. Easter.

8 commentaires
  • Denise Lauzon - Inscrite 20 décembre 2014 07 h 49

    Les Conservateurs et les Républicains sur la même longueur d'onde

    De voir Peter MacKay photographié avec deux représentants de la NFA en dit long sur le Parti Conservateur.

    Le fanatisme religieux, le pro-armes, la dérèglementation économique et les prises de position en faveur de l'exploitation pétrolière sont des valeurs communes des Conservateurs et des Républicains américains.

    Cette publicité du Père Noël offrant une arme à feu à un jeune garçon est inacceptable et doit être interdite.

  • Marcel (Fafouin) Blais - Abonné 20 décembre 2014 08 h 15

    Pas plus ???

    « pas plus dangereux qu’une autre arme » (Shawn Bevins, vice-président exécutif, NFA)

    De cet avis, on-dirait que, de plus en plus, ce genre de modèle ne constitue aucun danger envers ou pour ni personnes, sauf si elle se met à leur tirer des balles ?

    WoW !

    Pas plus ??? - 20 déc 2014 -

  • Jacques Beaudry - Inscrit 20 décembre 2014 08 h 43

    abus d'image

    Cette affiche publicitaire me fait penser que le Père Noël est une ordure.

  • Raymond Chalifoux - Inscrit 20 décembre 2014 08 h 53

    Un pays où...

    ... là où votre enfant court le plus grand risque de trépasser, n'est pas en pratiquant un sport extrême, ou pour cause de famine ou de maladie, mais bien en allant tout bonnement à l'école, là où il risque d'être tiré par un congénère désespéré qui, à l'aide de l'une des nombreuses armes que possèdent sa famille, a décidé de régler ses comptes...

    Il est plus que temps que les Conservateurs évacuent le Pouvoir dans ce pays: allez, baisse, baisse, et baisse encore cher prix du pétrole, que certains perdent leurs moyens, et qu'on cesse un peu de considérer cette ressource comme la panacée qu'elle n'est surtout pas...

  • Carroll Roy - Inscrit 20 décembre 2014 14 h 42

    Le père Noël...

    Je soupçonne que c'est peter mackay qui est le père Noël.

    Revenons aux choses sérieuses... La NFA nous démontre tout simplement son insensibilité en regards des nombreuses tueries. Cette publicité est d'un goût amer, stupide, acre, funeste et de mauvais goût. Une piterie...