Alberta: le parti Wildrose au bord de l’éclatement?

Le premier ministre albertain Jim Prentice a déclaré que son caucus aura le dernier mot afin de décider si les députés du parti d’opposition Wildrose pouvaient grossir les rangs du gouvernement progressiste-conservateur. Les reportages selon lesquels plusieurs membres du parti Wildrose souhaitaient changer d’allégeance afin de réunifier la droite albertaine se multiplient. La chef du Wildrose, Danielle Smith, sondait son équipe mardi afin de déterminer si elle allait s’allier à M. Prentice. En soirée, CBC indiquait que jusqu’à 7 des 14 élus de la formation politique pourraient passer au camp conservateur. Mme Smith et le leader parlementaire Rob Anderson — qui sont vus comme les moteurs de ce changement massif de camp — n’ont pas rappelé La Presse canadienne.