Des dons illicites à l’insu de Christian Paradis?

Ottawa — Le ministre québécois Christian Paradis s’est retrouvé sur la sellette, après que le réseau CTV eut rapporté qu’il aurait profité de dons de dirigeants de SNC-Lavalin par la suite détournés vers son association de circonscription. Dix hauts placés de l’entreprise de même que leurs épouses auraient versé en 2009 un total de 25 000 $ aux circonscriptions de Laurier–Sainte-Marie et Portneuf–Jacques-Cartier. Selon CTV, 30 000 $ auraient ensuite été transférés à l’association de la circonscription de M. Paradis. L’opposition a demandé des comptes au ministre lundi, en rappelant que SNC a reconnu avoir utilisé des prête-noms sur la scène provinciale. En voyage à l’étranger, le ministre du Développement international n’a pas voulu commenter. Le porte-parole du Parti conservateur a indiqué que ni M. Paradis ni son association de circonscription « n’avaient de raison de croire » que ces dons n’étaient pas des dons légaux de la part d’individus. « Il semble que SNC ait délibérément caché les présumés actes répréhensibles aux cibles de leurs gestes […] Tout méfait est entièrement la responsabilité, et l’unique responsabilité, de SNC », a rétorqué Cory Hann.

3 commentaires
  • Robert Lauzon - Abonné 2 décembre 2014 03 h 39

    L'autruche rougit!

    Tiens donc, ils ne savaient pas, ils ne connaissaient pas le stratagème des prêtes-noms. Ils veulent vraiment nous faire gober n'importe quoi. C'est devenu caricatural, les plquistes nous prennent pour des valises. Les rouges sont des autruches qui devraient rougir de honte. Le stratagème de prêtes-noms c'est du vol dans nos poches à nous puisqu'on paye plus cher pour les travaux publics confiés aux tinamis du parti. Ensuite, le PLQ vient nous parler d'austérité, ils ont du culot ces zigotos.

    • Yves Dubé - Inscrit 3 décembre 2014 10 h 37

      Bien qu'il s'agit ici de Christian Paradis du Parti Conservateur de M. Harper, et non de Pierre Paradis du PLQ, ces deux partis utilisent des manières frauduleuses pour arriver à leur fin, comme le stratagème des "robocalls" du PC l'a démontré...

  • Cyr Guillaume - Inscrit 2 décembre 2014 22 h 50

    Les conservateurs aussi coupable que le PLQ?

    On voit que la corruption n'a pas de limite, en matière de palliers de gouvernements!