TSS: des «délais inacceptables», admet Kenney

Les demandes présentées au Tribunal de la sécurité sociale (TSS) du Canada souffrent toujours de « délais inacceptables », a reconnu jeudi le ministre de l’Emploi, Jason Kenney. Comparaissant devant un comité des Communes, le ministre a plaidé que son gouvernement ne connaissait pas l’ampleur des arriérés lorsqu’il a créé, en avril 2013. Le ministre Kenney a aussi expliqué que les nouveaux membres du tribunal devaient faire l’objet d’un processus de vérification, qui pouvait prendre un an. Allison Schmidt, une avocate de Regina, soutient toutefois que l’ancien système comptait « de 250 à 300 membres déjà qualifiés, expérimentés, qui offraient aux Canadiens un excellent service ».

1 commentaire
  • Martin Richard Mouvement Action Chômage Montréal - Abonné 28 novembre 2014 09 h 26

    Un mot

    Hypocrite. Et nous sommes polis.