Maria Mourani au NPD

Maria Mourani
Photo: Maria Mourani

Après la conversion fédéraliste, le choix d’une nouvelle famille politique. L’ex-bloquiste Maria Mourani est désormais néodémocrate, mais seulement militante. La députée montréalaise ne cache pas son envie d’être candidate pour le NPD l’an prochain, mais pour l’instant elle demeure indépendante.

« Sous peu, je vous annoncerai ma décision », a indiqué la députée d’Ahuntsic, aux côtés du chef du NPD qui venait de l’inviter à signer une carte de membre géante. « Oui, j’ai le goût encore de faire de la politique, sinon je ne serais pas devant vous. Et j’ai le goût de me présenter pour le NPD. » Le parti s’oppose cependant aux transfuges. Mme Mourani devra donc tenter de se faire réélire sous ses nouvelles couleurs au scrutin de 2015.

« Elle envoie un signal très clair », s’est réjouie M. Mulcair, soit que son parti en est un pour « les gens qui veulent un Canada progressiste où le Québec a sa place ».

Mme Mourani reconnaît que des électeurs et militants souverainistes risquent ne pas la suivre. Mais d’autres, qui comme elle ne croient plus à l’indépendance du Québec, le feront selon elle.

Parti libéral

La circonscription d’Ahuntsic était l’une des rares à avoir résisté à la vague orange de 2011. Les candidats pour la prochaine élection ne se bousculaient pas aux portes du NPD. Les stratèges n’y avaient pas entamé de recrutement, en attendant la décision de Mme Mourani. Elle pourrait donc être la seule candidate à l’investiture.

Mme Mourani affirme avoir été aussi approchée par le Parti libéral. Mais elle n’en partage pas « les valeurs, les politiques »,a-t-elle dit, en attaquant Justin Trudeau qu’elle n’a pu rencontrer au fil de ses pourparlers avec le parti. « Il y a un chef, mais il n’est pas un chef qui dirige. »

Faux, ont rétorqué les libéraux. C’est Mme Mourani qui a amorcé la discussion, « alors qu’elle se cherchait un parti »,a relaté une source. Les pourparlers n’ont jamais été assez sérieux pour mériter une rencontre formelle avec le chef.

« Mme Mourani nous a approchés un certain nombre de fois, avec un intérêt à peut-être se joindre à l’équipe libérale, a affirmé Justin Trudeau. Nous avons indiqué qu’il y a un processus. Nous avons des nominations ouvertes. »

Du côté libéral, plus de cinq candidats sont inscrits à l’investiture à Ahuntsic. En vertu du redécoupage de la carte électorale, la circonscription deviendrait libérale en 2015 si l’on y applique les votes de 2011.

Au NPD on estime que ces données ne tiennent plus, car le vote bloquiste — 14 900 voix à Ahuntsic — semble s’écrouler. Et Maria Mourani, fort connue dans la circonscription, pourrait amener avec elle bon nombre de votes.

Députée depuis 2006, Mme Mourani a été expulsée du Bloc québécois en septembre 2013 après avoir dénoncé vivement la charte des valeurs péquiste qu’appuyait son parti. Deux mois plus tard, elle se disait désormais fédéraliste, ne se reconnaissant plus dans le mouvement indépendantiste.

12 commentaires
  • Pierre Labelle - Inscrit 20 novembre 2014 05 h 39

    Mauvais vaudeville.

    Un triste spectacle en effet que donne Maria et Thomas, du mauvais burlesque. Il est évident que madame Mourani se cherche une niche depuis son expulsion du Bloc, elle cogne à toutes les portes et semble prête à manger à n'importe quel ratelier. Très triste de voir quelqu'un monnayer ainsi sa candidature pour quelques raisons obscures. Les électeurs cependant ne sont pas dupes, l'égocentrisme démesuré de cette dame et son "power trip" ridicule ne feront pas le poids dans les urnes. Je lui prédit une cuisante défaite, tant qu'à Mulcair, la soif du pouvoir le rend aveugle.

  • Gérard Pitre - Inscrit 20 novembre 2014 06 h 21

    la vire capot

    Combien de fois Maria Mourani va-t-elle changer de souvêtement politique? Plus opportuniste que ça, tu meurs. Il serait peut-être temps qu'elle retourne à la maison, mais ayant pris goût à la politique et à tous ses avantages malgré les obstacles qui ne cessent de s'accumuler devant tout politicien, elle persiste et signe. Cette femme a perdu toute crédibilité et ne mérite plus d'être réélue. Elle a fait son temps, qu'elle s'en aille. Le jour où le NPD ne répondra plus à ses caprices, elle cherchera refuge dans une autre formation politique. Elle change d'idées et d'orientation aussi souvenement qu'elle change de vêtement. Comment voulez-vous avoir confiance en des gens de cet espèce? Impossible. Son égo demeusuré trahit sa pseudo sincérité. Elle est devenue une carrériste parlementaire et comme elle sait que sa pension de députée est assurée, au diable les principles et son ex foi indépendantiste, moi je me place les pieds là où ça me rapporte. Voilà ce qu'elle est devenue. Une vire capot médaillée d'or olympique. Une autre qui contribue par son inconscience à augmenter le cynisme au sein de la population. Bravo Mme Mourani. Si l'ex-parti rhinocéros existait encore, ça pourrait être sa prochaine escale, mais d'ici à ce qu'il s'en créé un autre aura-telle le temps de réfléchir et de prendre conscience de son insignifiance comme députée et comme citoyenne. Souhaitons-le Gérard Pitre

    • Benoît Landry - Inscrit 20 novembre 2014 10 h 58

      Ça vous a fait du bien M. Pitre ?

      En passant avez-vous eu le même genre de commentaires lorsque que Lucien Bouchard s'est retourné des conservateurs pour créer le Bloc ?

      Spécial de voir que les gens sont des imbéciles quand ils traversent une porte dans un sens, mais des héros quand ils traversent la même porte dans l'autre sens. Sinon M. Pitre avez-vous des arguments politiques concernant le cheminement de Mme Mourani ou seulement des attaques personnelles basée sur pas grand chose........ Elle a changé d'option politique combien de fois au juste pour affirmer comme vous le faites : «Elle change d'idées et d'orientation aussi souvenement qu'elle change de vêtement. .... Une vire capot médaillée d'or olympique.» ? Répondre à cette question mettrait peut-être du contenu dans votre commentaire.

    • Carl Lustig - Inscrit 20 novembre 2014 12 h 39

      Je ne pense plus grand chose de Mme Mourani pour laquelle j'ai votée à deux reprises. Dans la tourmente du débat sur la laïcité, j'aurais apprécié qu'elle continue sa critique du projet (avec laquelle j'étais plutôt d'accord) au lieu de faire sa crise de nerf. J'ai été tout aussi navré que l'ancien chef du Bloc, Daniel Paillé, l'exclu du caucus. Pas surpris du tout de la voir se rallier au NPD. On tournera la page à la prochaine campagne.

    • Cyr Guillaume - Inscrit 20 novembre 2014 16 h 53

      Vous avez tout dit M.Pitre, bravo! Rien à redire là-dessus de plus que vous!

    • François Dandurand - Inscrit 21 novembre 2014 21 h 15

      Bravo monsieur Landry! Et j'ajouterais qu'après avoir quitté les Conservateurs pour le Bloc, Lucien est passé au PQ et a flushé le Québec en plein milieu de son mandat.... pour devenir lobbyiste. Alors pour ce qui est des leçons de conviction, on repassera

  • François Dugal - Inscrit 20 novembre 2014 08 h 21

    Enrichissons notre vocabulaire

    Girouette:
    Appareil monté sur un axe vertical et placé au sommet des édifices; il sert à indiquer la direction du vent.
    Se dit d'une personne qui change souvent d'idée.
    Ce terme est banni du vocabulaire parlementaire de l'Assemblee Nationale du Québec.

    • Cyr Guillaume - Inscrit 20 novembre 2014 16 h 54

      Oui à cause de l'excès de zèle avec lequel M.Charest en utilisait contre M.Dumont, mdr.

  • Jean-Sébastien Rozzi - Inscrit 20 novembre 2014 09 h 39

    Dans ce cas...

    Dans ce cas, il sera bien certain que je ne voterai pas pour le NPD. Reste à savoir si je vote Bloc ou communiste.

  • Réal Nadeau - Inscrit 20 novembre 2014 11 h 03

    Madame !

    Il n'en va pas de ses choix de société et de pays comme d'un choix que l'on fait un jour, que l'on change le lendemain, puis un autre jour.... !

    J'espère sincèrement qu'ils vous garderont et vous donneront le rôle de "folle du roi fédéraliste" ; vous avez échoué le test de la dignité québécoise !

    Bon courage et revenez, si ça vous tente ! Mes respects quand même à la femme que vous êtes !

    Vive le Québec libre de ses choix !