Le questionnaire détaillé obligatoire au coeur d’un projet de loi

Ottawa — Les Communes débattront d’un projet de loi d’initiative parlementaire qui rétablirait le questionnaire détaillé et obligatoire de recensement, éliminé par le gouvernement conservateur en 2010.

Le député libéral ontarien Ted Hsu a déposé un projet de loi qui modifierait la Loi sur la statistique, afin de pérenniser l’envoi, tous les cinq ans, des questionnaires détaillés de recensement de Statistique Canada.

Le projet de loi vise aussi à modifier le mécanisme de nomination du statisticien en chef, qui serait maintenant choisi par le gouvernement sur recommandations d’un comité de sélection.

M. Hsu a même écrit une lettre ouverte au premier ministre Stephen Harper, où il soutient que remplir le questionnaire détaillé de recensement constitue un devoir citoyen, qui procure ensuite au gouvernement des données fiables pour mettre sur pied ses politiques.

Les conservateurs avaient remplacé le questionnaire détaillé de recensement par l’Enquête nationale auprès des ménages, une décision qui avait soulevé un tollé dans des milieux très divers, des groupes religieux en passant par les gouvernements provinciaux.

Lorsque les résultats de l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011 ont été publiés, les données de plus d’un millier de communautés n’ont pas été divulguées à cause des faibles taux de réponse, et donc d’un manque de fiabilité des chiffres obtenus.