La fusillade à Ottawa fait les manchettes dans le monde

Photo: nytimes.com

Washington — La fusillade à Ottawa est la nouvelle qui attirait le plus d’attention dans de nombreux pays, mercredi après-midi.

Toutes les chaînes américaines de nouvelles suivaient l’affaire en continu. La nouvelle faisait aussi la une en ligne des principaux quotidiens de plusieurs pays, notamment aux États-Unis, en Grande-Bretagne, au Mexique, en Espagne, en France et en Italie.

La nouvelle fait même la une en Turquie, où les combats entre la coalition internationale et le groupe armé État islamique font rage de l’autre côté de la frontière, en Syrie.

«Le centre-ville d’Ottawa bouclé après une double fusillade», titrait mercredi après-midi le site du Monde. «Terrified capital», titrait pour sa part CNN. Et ainsi de suite: «Shootings Terrorizes Canadian Capital» (The New York Times), «Parliament gun attack shakes Canadian capital» (Al Jazeera), «Shootings leave suspect and soldier dead as police sweep Ottawa» (The Guardian), «Parlement canadien: un ministre annonce la mort du soldat blessé» (Libération), «El asalto al Parlemento de Canadá deja un soldado muerto» (El País),  «Canada sotto attacco: sparatorie in Parlamento, ucciso un soldato Morto assalitore, cecchini sui tetti» (Il Messagero) etc.

Sur les ondes de la chaîne américaine de nouvelles CNN, un des animateurs posait sans cesse la même question: comment un homme armé peut-il entrer aussi facilement dans l’édifice du parlement?

Un analyste a d’ailleurs fait remarquer que cette affaire relancera à Ottawa le même genre de discussions qui ont eu lieu aux États-Unis après qu’un homme armé d’un couteau a pu franchir les grilles de la Maison-Blanche et s’introduire dans l’édifice où résident le président américain et sa famille, et qui abrite aussi l’exécutif.

Avec Le Devoir